Gen's Stream

Forêt Primordiale v.4.4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

sos_dan_logo_by_sosdanplz.png

Éloge du Haruhiisme...

Aujourd’hui, Kyoto Animation a brûlé . J’aurais aimé que ça ne soit qu’une image, une blague, un énième délire de fanbase un peu trop investie, mais le drame qui a frappé le studio est une catastrophe humaine et pour l’industrie de l’animation japonaise entière. Quand on ouvre Twitter et qu’on voit un nom...

Lire la suite

Été 2107 - Premiers coups d'oeil

“La salle était éclairée par des torches dont les flammes lançaient des ombres démoniaques sur la foule et sur l’idole devant laquelle elle se prosternait. Des parfums brûlaient au son des cantiques que chantait l’assemblée. Ils invoquaient l’effrayante effigie aux bras de gorille et à la face semi-humaine, semi-animale. Soudain les yeux obliques s’ouvrirent plus largement, tandis que les longs bras, qui se terminaient par des doigts aux griffes aussi acérées que des couteaux, se levaient lentement et se tendaient vers l’avant. La face du monstre s’inclina quelque peu, découvrant en une grimace bestiale une rangée de crocs pareils à des pointes de flèches. La foule silencieuse attendait…”Clark Ashton Smith - L’Île inconnue...

Final Fantasy XII (Playstation 2 / Playstation 4)

Dates de sortie : Original : Mars 2006 (Japon), Octobre 2006 (USA), Février 2007 (France)      Remaster : 13 juillet 2017 (Japon), 11 juillet 2017 (Monde) Genre : Action, RPG, Aventure Nombre de joueurs : Solo Développeur : Square Enix Editeur : Square Enix Dernière reprise d’une critique de jeu vidéo de mon ancien blog pour un jeu que je tiens à défendre face aux reproches massifs qui lui sont adressés, et paradoxalement qui viennent la plupart du temps de ceux qui se disent fans de la série. A tous ceux qui n’aiment pas ce jeu, voilà pourquoi je le considère pourtant comme le meilleur de la série, n’en vous en déplaise. J’indiquais autrefois mon indifférence vis-à-vis de la longue série des Final Fantasy. Force est de constater...

Métamorphose - Introversion et phobie sociale dans les séries de l'été 2016

Read the English version of this post here: Breaking the barrier - Introverts and social anxiety in summer 2016 anime En regardant les premiers épisodes de cette saison animée estivale, un détail m’a sauté aux yeux, en particulier dans Amanchu!, Handa-kun et plus tardivement Mob Psycho 100 : ces trois séries ont des protagonistes radicalement différents les uns des autres. La timide et élégante Teko, le solitaire et anxieux Handa, et Mob, le télépathe en herbe nonchalant et incompris. On pourrait difficilement leur trouver un point commun en les plaçant côte à côte, et pourtant ils partagent tous les trois un trait de personnalité avec moi : ce sont des introvertis.  Rien de neuf sous les tropiques, d’autres séries ont raconté...

Animation Alternative : Alexander Petrov et la peinture à l'huile sur verre

C’est une idée qui traîne dans ma tête depuis que j’avais écrit ce billet sur les courts-métrages en ne faisant qu’effleurer une production vaste et diversifiée. Parler de cette animation moins plébiscitée, moins regardée qui se rapproche de ce qu’il y a de plus artisanal dans le milieu, loin des industries dominantes de l’animation japonaise et des cartoons américains. Une poignée de studios se construisent une réputation en privilégiant une animation dite traditionnelle pendant que les véritable artisans de l’animation peinent à faire connaître leur travail. Tel est le fardeau d’un artiste, n’est-ce pas ? Si des initiatives comme Young Animator Training Project sont intéressantes et dévoilent des talents prometteurs, au même...

Récap été 2015 - Rokka no Yuusha

六花の勇者vフレミー via Pixiv. En reprenant le titre exacte d’un ancien billet, j’ai fait la promesse de revenir sur les séries de cet été, en particulier celles qui ont retenu mon attention jusqu’au bout. Rokka no Yuusha est la bonne surprise de cette saison estivale, en dépit d’un début classique orienté action/aventure, la série décide de suivre son propre chemin en s’intéressant plus à ses personnages qu’à une histoire vue et revue de héros qui sauvent le monde. En choisissant de trancher net l’idée d’un road trip avec un huis clos soigneusement construit et une chasse au traître qui se transforme en course à la survie, Rokka no Yuusha se rapproche par moments plus de Battle Royale, des intrigues d’Agatha Christie ou si j’ose faire la...

Tous les billets / Voir les archives