Gen's Stream

Forêt Primordiale v.4.3

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Introvert 0

Métamorphose - Introversion et phobie sociale dans...

Read the English version of this post here: Breaking the barrier - Introverts and social anxiety in summer 2016 anime En regardant les premiers épisodes de cette saison animée estivale, un détail m’a sauté aux yeux, en particulier dans Amanchu!, Handa-kun et plus tardivement Mob Psycho 100 : ces trois séries...

Lire la suite

Animation Alternative : Alexander Petrov et la peinture à l'huile sur verre

C’est une idée qui traîne dans ma tête depuis que j’avais écrit ce billet sur les courts-métrages en ne faisant qu’effleurer une production vaste et diversifiée. Parler de cette animation moins plébiscitée, moins regardée qui se rapproche de ce qu’il y a de plus artisanal dans le milieu, loin des industries dominantes de l’animation japonaise et des cartoons américains. Une poignée de studios se construisent une réputation en privilégiant une animation dite traditionnelle pendant que les véritable artisans de l’animation peinent à faire connaître leur travail. Tel est le fardeau d’un artiste, n’est-ce pas ? Si des initiatives comme Young Animator Training Project sont intéressantes et dévoilent des talents prometteurs, au même...

Récap été 2015 - Rokka no Yuusha

六花の勇者vフレミー via Pixiv. En reprenant le titre exacte d’un ancien billet, j’ai fait la promesse de revenir sur les séries de cet été, en particulier celles qui ont retenu mon attention jusqu’au bout. Rokka no Yuusha est la bonne surprise de cette saison estivale, en dépit d’un début classique orienté action/aventure, la série décide de suivre son propre chemin en s’intéressant plus à ses personnages qu’à une histoire vue et revue de héros qui sauvent le monde. En choisissant de trancher net l’idée d’un road trip avec un huis clos soigneusement construit et une chasse au traître qui se transforme en course à la survie, Rokka no Yuusha se rapproche par moments plus de Battle Royale, des intrigues d’Agatha Christie ou si j’ose faire la...

Line-up des séries à paraître sur le blog (ou pas) - Été 2015

Hey les gens, ça vous dit de replonger en 2009 ? Je relisais mes anciens aperçus de saisons animées en gloussant (et en comparant ce que j’ai effectivement vu et retenu avec ce que j’ai choisi de voir…), et puisque j’ai jeté un oeil à pas mal de premiers épisodes en ce début de saison estivale, je me suis dit que je pourrais remettre le couvert comme au bon vieux temps, et même ressortir mes dessins rigolos de Tio. Je regardais toujours deux trois séries par saison ces dernières années mais je ne prenais plus le temps de vraiment me pencher sur tout ce qui se faisait, alors que la curiosité réserve je belles surprises. Et c’est un exercice que j’ai pas tenté depuis 6 ans, je suis excité comme une puce ! Le plus dur restant de s’y...

Death Parade et le complexe de Pinocchio

Bon, il serait peut-être temps de faire vivre ce blog… Ne comptez pas sur moi pour vous ressortir l’éternel discours “j’ai arrêté l’animation japonaise parce que j’ai mûri”, c’est une attitude que j’ai toujours soigneusement évité, et j’ai toujours défendu mon intérêt pour ce medium pour ce qu’il a d’unique au delà du simple exotisme ou d’une crise d’adolescence passagère. Je jette toujours un oeil aux sorties saisonnières même si je ne me penche au final que sur une poignée d’entre elles. Aimer le cinéma n’implique pas de se sustenter de toutes les bouses qui sortent, il en est de même pour l’animation japonaise. Bref, je vais vous parler d’une série de cet hiver (début 2015 donc) qui a su titiller mon intérêt, Death Parade. La...

Note vidéoludique - Episode 4 : Journey(s)

Avant-propos : L’écriture de ce billet a commencé en mai 2012… que le temps passe ! Si elle n’avait pas été entrecoupée de mois entiers d’abandon total, j’aurais pu dire que c’est l’oeuvre de ma vie ! C’est un sujet qui me tient particulièrement à coeur et que je voulais aborder depuis longtemps, d’une parce que les quêtes initiatiques touchent toujours une corde sensible chez moi, et de deux parce que je trouve qu’on s’acharne trop régulièrement sur les stéréotypes sens comprendre leur origine ni leur sens. Ce qui suit n’a pas la prétention d’être un travail analytique approfondi, le mieux pour ça reste encore de lire l’ouvrage dont il est question et les thèses critiques qui l’entourent. Mon objectif est de présenter ses grands...

Tous les billets / Voir les archives