Gen's Stream

Forêt Primordiale v.4.4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

"

Line-up des séries à paraître sur le blog - Automne 2009

HR

Temps de lecture :

2282 mots - 11 minutes

Une nouvelle saison animée démarre, et rien de bien prometteur à se mettre sous la dent ma foi. Mais pas mal de suites intéressantes par contre, c’est toujours ça de pris. Mon but n’est pas de récapituler les sorties animées de la saison, d’autres personnes l’ont très bien fait à ma place (voici quand même un récapitulatif en image, au cas où), il est surtout question de savoir de quelles séries je risque de parler prochainement sur le blog. Voilà donc mon petit line-up personnel de ce que je vais suivre dans tout ça…

line-up

Les casting de personnages de To Aru Kagaku no Railgun (en haut) et Seiken no Blacksmith (en bas).

Ce que je regarderai à coup sûr :


- To Aru Kagaku no Railgun : Un spin-off de To Aru Majutsu no Index qui s’intéresse au personnage de Mikoto Misaka, l’Electromaster de Niveau 5, et qui sera cette fois centrée autour des pouvoirs d’espers des protagonistes au lieu de s’intéresser à la magie d’Index. Le premier épisode n’est pas bien surprenant, mais la série a un excellent potentiel. Misaka prend la place de personnage principal de Toma et s’en sort plutôt bien (elle a d’ailleurs des habitudes fort masculines pour une demoiselle).

- Kobato : Dernier né des doigts talentueux de Clamp, Kobato nous conte la quête de son héroïne au nom éponyme, qui a la lourde tâche de collecter la souffrance des gens dans une mystérieuse bouteille pour que son souhait le plus cher puisse être réalisé. Tout plein de bons sentiments donc, et une série qui rappelle un peu Card Captor Sakura par son design et la légèreté. De bons moments de détente en perspective, et en plus l’animé est produit par Madhouse, que du bon.

- Kiddy Girl-and : N’ayant pas encore jeté un œil à la série originale, Kiddy Grade, ce spin-off sera peut-être une bonne entrée en la matière, en tout cas il me fait bien envie. La série suivra, peut-être accompagné du film qui va avec si le spectacle me plaît. Encore une série très “girly” au menu donc, décidément…

- Seiken no Blacksmith : Une série au background vu et revu mais qui met en scène des personnages frais qui semblent se compléter à merveille. Malgré son côté fantasy classique, la série me fait bien envie et me rappelle les débuts hésitants de Zero no Tsukaima, la tsundere coléreuse et le boulet en moins (on a droit à l’inverse en fait : une tête brulée et un badass récalcitrant aux airs de personnage de Tales of). Le genre de série relativement moyenne que je me ferai un plaisir d’aimer contre vents et marées.

- Shin Koihime†Musō : Même si la première saison arborait de grosses lourdeurs, je reste persuadé que le background peut donner quelque chose de sympa s’il est bien exploité, j’ai envie de voir ce que donne cette suite. Si c’est juste une rallonge du courant yuri et ecchi de la série, ça n’en vaut pas tant le coup que ça, mais si l’histoire se met enfin à bouger j’ai tout à y gagner. Et un peu plus de Sei, ça ne se refuse pas.

- Jungle Emperor Leo : J’ai vu les premières minutes du film en vo, et je dois dire qu’il me fait très envie. L’animation est impeccable, les musiques sont superbes, et le petit côté old-school ne me laisse pas indifférent. Par contre je ne connais pas une des innombrables adaptation en films et séries du petit lion blanc.

- Natsu no Arashi! 2 et Darker than Black : Ryūsei no Gemini : Je les regarderai aussi sans doute, mais il faut d’abord que je termine les premières saisons. Natsu no Arashi! est une bonne surprise, je compte bien faire durer le plaisir une fois la première saison terminée.

Kobato

Kobato, qui a donné son nom à la série dont elle est l’héroïne.

Ce que je suivrai de loin :


- Trapeze : Par les créateurs de Mononoke, ça veut tout dire, on peut s’attendre à une série pour le moins originale et tordue. Une série qui s’intéresse à la psychologie en elle-même, c’est cependant assez rare pour éveiller mon intérêt, ça donnera sans doute de bons délires hors-normes (suffit de voir l’allure des personnages principaux, qui exploite largement l’idée qui voudrait que les psys soient ceux qui ont le plus besoin d’une psychanalyse…).

- Tatakau Shisho : The Book of Bantorra : Là, c’est le grand point d’interrogation. Le premier épisode est un mélange sacrément osé d’une palanquée de genres, même l’univers lui même mêle modernisme et fantasy. Les personnages n’en sont pas mauvais pour autant (j’ai été subjugué par Shiron Byacornise et l’épée maudite qui lui dévore la main, Shlamuffen), j’attends de voir comment tout ça va évoluer. L’ambiance est en tout cas extrêmement sombre. L’histoire nous embarque dans un monde où les souvenirs des morts sont enfermés dans des livres de pierre, recueillis pour renfler les allées de la bibliothèque de Bantorra…

- Kämpfer : Le duel de Kämpfer est un combat entre deux clans ne pouvant opposer que des femmes, c’est ainsi que le protagoniste se retrouve transformé en demoiselle bien lotie dès qu’il doit se battre, alors que pour d’autres s’est le caractère même qui se transformera de manière surprenante. Une série apparemment très moyenne mais divertissante, le premier épisode est on ne peut plus classique dans le genre.

- Letter Bee : Le design d’ensemble est sympathique, l’univers et l’ambiance particuliers et poétiques, mais j’ai la désagréable impression que je vais m’endormir devant l’aventure de ces postiers des sentiments, un peu à la Shigofumi à part que les expéditeurs ne sont pas décédés (les destinataires par contre, dur de savoir). Wait&See.

- Kimi ni Todeke : Une histoire sentimentale produite par Production I.G et centrée autour Sawako Kuronuma, une jeune fille qui n’arrive pas à se faire des amis parce qu’elle ressemble comme deux gouttes d’eau à Sadako dans The Ring. Elle voue une admiration sans faille à un élève de sa classe, et je suppose que la série sera basée sur le développement de leur relation. Bizarrement, la série ne me branche pas trop, même si Production I.G oblige j’ai peur que ça devienne vite soporifique et un peu lourd niveau mise en scène. Encore une fois, Wait&See…

- Kaidan Restaurant : Une série orientée orientée histoires qui font peur qui a l’originalité de se découper comme un menu avec entrée, plat principal et dessert pour chaque épisodes. Le principe est intéressant, et le design d’ensemble est sympa (même si ça tient plus de la comédie que d’un véritable thriller).

- Aoi Bungaku Series : L’adaptation animée d’œuvres célèbres de la littérature japonaise, j’ai bien envie de voir ce que ça donne. Le design a l’air d’être plutôt sérieux, l’ambiance serait donc plutôt sombre à priori. Et c’est une production Madhouse, j’aime beaucoup le travail du studio en général.

- Sasameki Koto : Un petit train de vie scolaire teinté de Yuri, ça peut être sympa si ça ne se perd pas dans les lourdeurs du genre, comme Kashimashi. Un peu d’humour ferait du bien à la série pour qu’elle ne s’emplâtre pas dans la sentimentalité. J’y jetterai un œil par curiosité, sait-on jamais.

- Winter Sonata : Je sens le clone de White Album, mais je vais quand même essayer, en espérant que j’aie tort. Là aussi, longues siestes en vue… Mais la réalisation aux petits oignons rappelle un peu Byōsoku 5 Centimeter, il reste un peu d’espoir… Mais le film ne durait pas toute une saison lui, j’ai peur de trouver le temps long.

Kobato

La belle Shiron Byacornise et son épée Shlamuffen dans The Book of Bantorra. Le décor est sublime et animé avec soin, mais bizarrement les lèvres du personnage sont mal animées lorsqu’il parle en plan rapproché…

Ce que je vais éviter


- Fairy Tail : J’entends les plus imaginatifs en parler comme d’un prochain Naruto, et je me gausse bruyamment, pour moi ça tient plus d’un Law of Ueki, une série qui m’a accroché jusqu’au bout mais que je ne tenterai pas deux fois, l’idée d’un clone me plait encore moins. Laugh Out Loud donc (ou Lot Of Laughs, selon les sources).

- Nyan Koi! : La série harem de la saison, typiquement celle que je vais éviter donc. Et avec des chats en plus, la cerise sur le gâteau. En jetant un oeil eu premier épisodes, d’étranges similitudes avec Kämpfer sont même apparues, preuve que les deux séries tapent dans le même panier de clichés bien digérés (la petite blondinette écervelée qui leur sert de copine d’enfance par exemple). A éviter, sauf si on est amateur de harems sans consistance.

- Inuyasha Final Act : Pour la simple raison que je n’ai jamais vu Inuyasha, et que je commencerai par la série originale si je veux la commencer un jour pour pouvoir comprendre plus du quart des évènements, un peu comme si je lisais la dernière page d’un livre sans avoir lu ce qui précédait. Mais la renommée de la série n’est plus à faire, les fans apprécieront sans aucun doute.

- Miracle Train : Un Hetalia Axis Powers appliqué aux stations de train de la ligne Chuo de Tokyo, toujours aussi insensé, toujours aussi implicitement yaoi, très peu pour moi, zettai dame ~desu.

- Yumeiro Pâtissière : Bonjour, je suis une loli kawaï qui fait des gâteaux couverts de crème chantilly et de fraises, veux-tu croquer ma cerise ? Plus que je ne peux en supporter, une série qui n’arrivera sans doute pas à la cheville de Yakitate!! Japan, seul monument du monde des séries orientées cuisine et comédie. Notez le mot français dans le titre, qui fait référence à la grande cuisine française j’imagine.

- Seitokai no Ichizon : J’essaie de tenir le coup pour Yoku Wakaru Gendai Mahō, si on m’ajoute une autre série qui prône le culte des culottes et des lolis, je peux déjà creuser ma tombe. Très peu pour moi donc (et le doublage, mon dieu, le doublage, une incitation au suicide >.>).

- Sora no Otoshimono : Encore un bon vieux harem, mais cette fois avec un ange tombé du ciel (d’ailleurs il a pris un peu d’hélium dans ses bagages > rapport à la poitrine gonflée à outrance). Je passe mon tour.

- Queen’s Blade : Heir to the Throne : Le retour des guerrières siliconées et de l’ecchi tout puissant et presque effrayant (certaines demoiselles devraient penser à prévenir les mal de dos avec les montgolfières qui leur servent de poitrines), on s’y habituerai presque mais pas jusqu’à se taper une seconde saison, très peu pour moi, vade retro.

- Asura Cryin’ 2 : La première série ne m’inspirait qu’une totale apathie, l’idée de m’intéresser à cette suite ne m’a pas effleuré.

- White Album Final : Il faut déjà avoir un sacré courage pour oser faire une suite, mais si en plus on doit la regarder (ça nous donne un total de 26 épisodes de pur ennui)…

- Nogizaka Haruka no Himitsu : Purezza : Je pensais qu’ils étaient arrivés au bout du concept avant la fin de la première série (peut-être même avant la fin du premier épisode…), mais les revoilà partis pour une seconde saison. Au secours !

- Romance of the Three Kingdom : Malgré l’intérêt potentiel de la série, je n’arrive pas à imaginer autre chose qu’une fresque politique historique ennuyeuse qui n’a de romance que le nom, les personnages ressemblent au cas typique du personnage d’histoire divinisé, ils sont trop parfaits et sacralisés pour être humains. Bref, je n’accroche pas, trop le lourdeur, beaucoup trop de lourdeur… (mais la série aura peut-être un côté documentaire qui n’est pas à jeter)

- Et toutes celles que je n’ai pas citées, entre étrangetés et classiques bien lourds.

line-up

Illustration  de Sora no Otoshimono. Je crois qu’on peut difficilement faire une représentation plus exacte de ce qu’est un animé harem.


Constat final navrant : les badass masculins repasseront la saison prochaine, à part un Luke Ainsworth efféminé dans Seiken no Blacksmith, des gars louches dans Book of Bantorra, et toute une tripotée de boulets aussi inutiles que clichés (dont un qui se transforme en fille), les vrais hommes ont déserté. Ah, il est loin le temps des Kamina, Kittan, Tōma Kamijō, Kogarashi et autres têtes brûlées bodybuildées de l’animation japonaise. Le GAR serait-il passé de mode ?


Gen'

Gen'

Abonnez-vous au Flux RSS pour suivre les prochains billets de cette catégorie.

kyouray kyouray ·  07 octobre 2009, 20:54

Bon je ne vais pas tout commenter mais en bref :p
-Seitokai no Ichizon était marrant pour un premier épisode, après j'ai peur que ça devienne répétitif.
-Marrant pour Nyan Koi!, le premier épisode ne m'a pas laissé une impression d'anime harem mais plutôt une comédie. Il y a juste une fille & des chats, pas de quoi faire un harem.
-Sora no Otoshimono, je viens de lire 2 volumes du manga et c'est assez divertissant et fun, ça se révèle plus sérieux que ça en a l'air par moments mais ça reste quand même dans la lignée de la comédie romantique avec sa dose d'ecchi.
-Tatakau Shisho fait partie de ce que je vais suivre à coup sûr, l'intrigue est intéressante et j'adore la leader de la bibliothèque, faut voir s'ils vont savoir gérer le scénario relativement riche.
-Kimi ni Todoke s'annonce bon et Trapeze sera sans doute la curiosité de la saison.

Inuki Inuki ·  07 octobre 2009, 22:06

Même avis que kyouray pour Nyan Koi et Sora no Otoshimono. J'en attendais rien à la base mais c'était bien sympa ^^ . Une préférence pour Sora qui reste vraiment bien réalisé.
- Kampfer passait le premier épisode faut voir ce que ça donnera mais l'idée est pas mal.
- Haruka reste toujours aussi mou avec du fan-service sans intérêt en plus (quand c'est pas censuré à l'arrache).
- Pour Kiddy Grade S2 (je l'attendais plus ^^' ), je pense qu'il vaut mieux regarder la S1 avant même si ce n'est pas une suite directe.

Pour les badass, Hei arrive donc ça va :cool: .

Gen' Gen' ·  07 octobre 2009, 22:20

Je crois que je suis atteint par le syndrome du sixième sens animé, je vois des harems partout ^^'

Plus sérieusement, le premier épisode de Nyan Koi! ne m'a vraiment rien dit de bon, j'ai de loin préféré Kämpfer alors que je considère la série comme étant relativement moyenne. Et ce que j'ai vu de Sora no Otoshimono ne me dis rien de meilleur, quand bien même l'histoire pourrait devenir plus sérieuse (si je n'accroche pas aux personnages à la base, j'aurai bien du mal à me sentir concerné par les évènements...). J'extrapole en peu en qualifiant les séries de harems, l'ecchi et les personnages féminins hyper-caricaturés, c'est juste que ça me rebute assez vite... J'ai pas parlé d'Eleven Eyes d'ailleurs, qui m'a laissé une impression assez mitigée (l'ambiance sombre est agréable, la réalisation est soignée, mais les personnages m'ennuient).

Je sais aussi que Kimi ni Todeke est très attendue, c'est Production I.G donc du haut niveau, mais j'ai quand même quelques réserves, j'attends de voir, le teaser ne m'a pas branché plus que ça. Et pour Seitokai no Ichizon, j'avoue avoir jugé le genre de la série un peu vite à cause du design et du teaser, mais je vais quand même jeter un œil à ce premier épisode.

Par contre je viens de voir le premier épisode de Kobato, et ça rocks, j'aime beaucoup, je pense que je vais même me mettre à lire le manga sous peu : ) Y'a pas à dire, les peluches en ont dans le ventre cette saison (ou pas, justement !).

Gemini Gemini ·  08 octobre 2009, 10:11

Syndrome 6ème Sens : je vois du moe partout !!!
Alors je suis heureux d'avoir une nouvelle version du Sangoku Engi :3

The Drig Overmind The Drig Overmind ·  08 octobre 2009, 10:42

J'ai testé Nyan Koi! hier soir.
Effectivement, même si dans ce premier épisode on nous a épargné le oppai, le pantsu et autres clichés du genre (OMG! La jupe du Sailor Fuku arrive EN-DESSOUS du genou !!!), l'humour n'est pas particulièrement drôle ni intelligent.
Les génériques (assez quelconques) laissent présager un harem avec des oppai, des jumelles et tout-ce-qui-va-avec dans les prochains épisodes.
Et pour finir, les chats ne sont pas kawaii du tout :(

Kimi ni Todoke, j'ai lu les 3 premiers tomes du manga (publié par Kana, sous le titre de "Sawako"). C'est un shoujo bien ... euh ... shoujo :/ . Ce n'est pas mauvais, l'histoire est sympathique mais ça avance très lentement. Il y a un peu d'humour, mais on est à des centaines de lieues de l'humour loufoque d'un Lovely Complex ou un Nodame.
Au moins comme c'est Prodction I.G., la qualité technique sera au rendez-vous. Faudra aller voir du côté des comédiens de doublage qui pourront apporter un plus non négligeable à la série.

Gen' Gen' ·  08 octobre 2009, 13:44

Real Drive était aussi une série estampillée production I.G, et pourtant on ne peut pas dire qu'elle ait attiré les foules. Même avec une idée de fond très bonne et une réalisation de haut niveau, la série avait tendance à se perdre dans la lenteur et la complexité de son intrigue... ce que n'a pas le shōjo qu'est Kimi ni Todeke à priori, donc nous verrons bien le résultat.

Gemini > On en oublierait presque que Koihime Musō et cette nouvelle adaptation sont basées sur la même œuvre...

Aer Aer ·  08 octobre 2009, 14:14

Faudrait pas oublier Ikkitousen les gars !

Ghost Hound comme Real Drive n'ont attiré à peu prêt personne, mais comme le premier est surpuissant, je ne vois pas pourquoi le second ne le serait pas.

Gen' Gen' ·  08 octobre 2009, 19:07

J'ai toujours pas vu Ghost Hound, une série de plus à ajouter à ma liste de Plan to watch (je me souviens avoir regardé le premier épisode à l'époque, mais j'avais mis la série de côté et je n'y ai plus repensé depuis)...

Ikkitousen, ou l'art de l'adaptation libre qui réduit l'oeuvre originale en bouillie... heureusement, on a pas eu droit à une autre pseudosuite cette saison, manquait plus que ça.

Lu-sama Lu-sama ·  09 octobre 2009, 17:26

Si l'adaptation de Letter Bee est aussi bonne que le manga éponyme, tu peux sans hésiter te jeter dessus. Ça reste un shonen un peu à part des autres productions actuelles (Fairy Tail pour citer un anime de la saison), l'action n'est absolument pas au premier plan. Mais avec le studio Pierrot derrière ça risque peut-être de ramer un peu...

Si tu aimes les shonen sympas tu peux également tenter l'aventure avec Fairy Tail. Les quelques premiers arcs sont très bons, mais je pense que je n'aurais pas besoin de dire à telle ou telle personne à partir de quand elle pourra s'arrêter, la manga patauge dans la boue depuis plusieurs semaines, mais on a encore le temps avant que l'anime en soit au même niveau. Satelight est quand même derrière, c'est loin d'être de la merde.

Je pense que je suivrai également Kobato (il me semble en plus que l'anime va être sous titré légalement) et Darker Than Black si j'ai le courage (ça fait 2 ans depuis le premier volet quand même).
En revanche Seiken no Blacksmith c'est poubelle.

Gen' Gen' ·  10 octobre 2009, 16:33

Premier épisode de Seitokai no Ichizon vu, et effectivement ce n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais (faute au charadesign, qui m'a tout de suite fait penser à Akane-Iro ni Somaru Saka). C'était assez drôle donc, avec des références évidentes, mais la réalisation avait un peu de mal à suivre. Je regarderai quand même la suite, ça reste sympatoche :)

Que Fairy Tail soit une bombe ou pas, c'est pas vraiment le style de série que je pourrais suivre les yeux fermés, j'ai un peu de mal avec les purs shōnens. Et Letter Bee me laisse perplexe pour le moment.

Sirius Sirius ·  17 octobre 2009, 08:59

Winter Sonata et Aoi Bungaku Series sont les rares séries que je retiens. J'avoue que cette saison me botte moins que celle d'été mais si je trouve un moment, j'écrirai quelque chose sur ces deux-là... Si je trouve un moment o_O

Les commentaires sur ce blog utilisent l'affichage Gravatar, enregistrez votre mail en quelques clics pour lier automatiquement votre adresse mail à un avatar de votre choix sur tous les sites compatibles. Cliquez ici pour en savoir plus.



Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Notice: Undefined index: c_question_hash in /var/www/gen/www.genstream.fr/all-blogs/plugins/accessibleCaptcha/class.dc.filter.accessible.captcha.php on line 55 Notice: Undefined index: c_answer in /var/www/gen/www.genstream.fr/all-blogs/plugins/accessibleCaptcha/class.dc.filter.accessible.captcha.php on line 61


Voir Également

Métamorphose - Introversion et phobie sociale dans les séries de l'été 2016

Read the English version of this post here: Breaking the barrier - Introverts and social anxiety in...

Lire la suite

Récap été 2015 - Rokka no Yuusha

六花の勇者vフレミー via Pixiv. En reprenant le titre exacte d’un ancien billet, j’ai fait la promesse de...

Lire la suite


top