Gen's Stream

Forêt Primordiale v.4.4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Séries animées

Réglons nos comptes avec : Blood-C

bloodc
Ce billet était à la base un tweet qui devait résumer mes impressions sur la série après un petit marathon de rattrapage, à raison d’un peu de moins de deux heures et demi par jour à manger de la megane et de la couette depuis hier. 140 caractères n’ont pas suffi, et à partir du moment où on dépasse 10 tweets d’affilée il vaut mieux se faire à l’idée qu’on n’utilise pas la plateforme de la manière la plus appropriée qui soit. Surtout quand un a un blog où débiter tout ça librement. Parlons donc du sujet qui fâche : Blood-C. Attention, ça va spoiler sévère. Je ne vais pas tourner autour du...

Lire la suite


Un générique à la loupe #2 : Ikoku Meiro no Croisée

En attendant de lancer la nouvelle version du blog (je dois virer tous les tags des billets à la main pour que ça ne plante pas au moindre clic, joie), continuons nos pérégrinations sur les génériques de la saison. 異国迷路のクロワーゼ (Ikoku Meiro no Croisée) by Firo@DEEN Love via Pixiv. Le blond aux yeux bleus/verts, c’est peut-être le cliché de l’étranger lambda en vogue au Japon, histoire qu’on comprenne bien qu’on est d’ailleurs, mais un français typique c’est plus gaulois et mal rasé que blond aux yeux bleus, chers réalisateurs. Cette fois on va un peu faire les touristes en se replongeant dans...

Lire la suite


Un générique à la loupe #1 : No.6

Preview
En lançant mon No.6 hebdomadaire, je me suis dit que l’opening avait de l’idée, et que ce serait sympa d’en parler. Et puis je me suis dit, pourquoi ne pas jeter un oeil à une sélection de génériques et digresser un peu sur le sujet ? Sitôt fait, boum, me voilà sur l’interface de Dotcleår, à écrire des phrases bien trop longues entassées en paragraphes bien trop serrés. Digressons, donc. RAINBOW by 哔叽 via Pixiv. Vous ne pouvez pas vous imaginer le temps que ça m’a pris de trouver une illustration sans relation homosexuelle explicite, j’imagine déjà les amateurs de yaoi ripailler sur des...

Lire la suite


Ah, si j'étais Overlord... [Marronnier]

Falce Overlord
… Je ne ressemblerais probablement pas à ça. Falce the Variablewand, Overlord attitrée de Macademi Wasshoi! by エレさわ via Pixiv (NSFW). Bonjour, ceci est un billet pas original pour un sou. Comme l’ont fait mes camarades blogueurs suivant les préceptes d’Helia, j’ai bien envie de participer au lancement de cette mode que je trouve franchement intéressante : le “Si j’étais maître du monde ?”. Si, par un quelconque moyen (incluant possiblement les péripéties salaces des mauvais jours de Conker) je devenais maître du monde, et que par miracle je préférerais me pencher sur la production animée...

Lire la suite


Now and Then, Here and There (1999)

NTHT Pic 1
Ces derniers temps, grâce à des billets que je prends beaucoup de plaisir à écrire même s’il n’attirent pas les foules (voir n’attirent personne, mais peu importe, le plaisir de l’écriture était bien là), je constate que l’exercice de la critique rétrospective me manque beaucoup. C’est en écrivant ces petits billets qui n’ont pas une grande ambition et ne demande pas un travail d’amont gargantuesque que je prends le plus de plaisir à bloguer, même lorsque je ne le fais que pour moi. Un commentaire teinté de curiosité, c’est un peu la cerise sur le gâteau, ça veut dire que le billet a éveillé...

Lire la suite


Texhnolyze : Nietzsche, le Pathétique et le Divin

Pic 1
Non, ne prenez pas encore vos jambes à votre coup, je vous jure que le contenu du billet qui suit est à la portée de n’importe-qui. A condition d’être prêt à dépasser des a priori solides, ce qui demande un petit travail sur soi que Texhnolyze nous force d’entrée à accomplir. “In order to enjoy it, one must endure it”, voilà comment un camarade anglais décrivait la série, une expression qui me vient toujours en tête lorsque j’en parle, comme un petit leitmotiv discret qui se glisse derrière la noirceur cyberpunk, les thèmes d’une lourdeur considérable et la violence crue, limite caricaturale...

Lire la suite


Le petit top 10 des curiosités, édition 2010

Happy New Year
2011・賀正 by ぜろきち via Pixiv Un premier top pour clore l’année, pourquoi pas ? Et un anti-top, qui plus est ? Si j’aime lire les récapitulatifs personnels d’Inuki ou Exelen, je suis beaucoup plus réfractaire à l’idée d’en faire moi-même. D’abord parce que les autres le font déjà beaucoup et de manières diverses et variées, l’intérêt de l’exercice trouvant vite ses limites, et pour la simple raison que pour faire un classement de ce qu’on estime être le meilleur d’un domaine tel qu’il soit, il faut déjà s’autoproclamer expert absolu de ce domaine (c’est assez triste d’affirmer tout savoir, ça...

Lire la suite


Shinryaku! Ika Musume : The invasion has begun

Scr 1
Shinryaku! Ika Musume © Diomedea, Episode 1 Bonjour, je suis un poulpe, et j’ai le QI d’une huitre. Je m’ennuyais un peu entre mes deux rochers, alors j’ai décidé d’envahir votre monde... en ne faisant absolument rien. La mer a trouvé son arme de destruction massive : une gamine sans cervelle déguisée en piège à otaque. Il y a ces comédies qui ont de l’idée, qui veulent porter un message qui transcenderait leur humour, il y a ces séries qui vous font miroiter toutes les merveilles de la mer avec une morale dégoulinante, une ambiance aquatique et un discours un tantinet écolo, il y a ces...

Lire la suite


Conan, le garçon qui révéla Hayao Miyazaki

Pic 4
Une critique de série animée, ça faisait longtemps ! C’est ma tournée ! Illustration officielle pour l’ARTBOOK (we can do it), my bad. Nippon Animation Ltd. Et pas n’importe-quelle série, qui plus est. Avant de me lancer par hasard dans le visionnage de Mirai Shōnen Conan, je n’aurais jamais cru tomber sur une série si capitale dans l’Oeuvre d’Hayao Miyazaki et Ghibli. D’ailleurs j’ai encore du mal à comprendre pourquoi, lorsque les longs métrages du réalisateur sont tant adulés, on parle si peu de cette série à laquelle ils font écho à de multiples reprises. L’âge de la série (1978, tout de...

Lire la suite


Pourquoi la mise en scène de Shiki casse effectivement trois pattes à un canard

Pic 1
徹 (Tooru) by MCH via Pixiv Les nouveautés animées réellement effrayantes se font rares alors que les candidats abondent. Un Highschool of the Dead survitaminé (et manifestement affecté par les émanations hormonales qui découlent de tant d’excitation), un Occult Academy franchement louche mais étonnamment peu intriguant (c’est un peu le jeu de celui qui enfonce le plus de portes ouvertes entre les protagonistes), le frisson fait grise mine, et l’angoisse a pris ses vacances au loin de l’amateur de séries animées (qui de toute façon, est satisfait à partir du moment où on lui montre de l’action...

Lire la suite