Gen's Stream

Forêt Primordiale v.4.4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

"

Note vidéoludique - Episode 2 : Let us cling together

HR

Temps de lecture :

3910 mots - 20 minutes

Final Fantasy V

Partie 2 : Les thèmes dits “de combat”

Bien qu’étant caractérisées par un dynamisme de situation omniprésent et un rythme croissant, les musiques qui agrémentent ces temps forts des jeux vidéo se déclinent en des genres divers et variés, preuve qu’il n’y a pas de style plus adapté d’un autre lorsqu’on parle de “battle theme”. Certaines misent sur l’émotion d’un duel, d’autres sur le jeu de jambes qu’il induit, et c’est ainsi qu’on peut mettre en avant deux types majeurs mais peu exhaustifs : les musiques construites sur l’émotion, les sentiments, ou de manière plus générale les enjeux d’un combat (souvent utilisée pour les batailles finales : Facing the Darkness dans Odin Sphere, Battle Theme dans Lunar : Silver Star Story, Fighting dans Final Fantasy 7), et celles qui sont davantage orientées vers le mouvement, l’action présente, celles qui lient la performance du combat à la performance musicale (Battle 1 dans Legend of Dragoon, Battle Theme dans Final Fantasy 6, Battle 1 dans Chrono Trigger, Battle with Seymour dans Final Fantasy X). La plupart du temps, la séparation n’est pas si facile à distinguer et on trouve beaucoup de mélanges très réussis (The Gun Barrel of Battle dans Lost Odyssey), les compositeurs mêlant à loisir les deux tendances au gré de morceaux répartis entre rock, symphonies orchestrales et électroniques. Là aussi, on peut largement s’éloigner de ce qui se fait habituellement (Monster’s Dance ~rondo~ dans Final Fantasy : Crystal Chronicles en est le parfait exemple).

Un élément revient systématiquement quelque soit le genre ou le partis pris de la musique, même si pour ça il doit s’imposer dans un type de musique qui ne lui est pas familier : ce sont les basses, qui posent le rythme simple mais indispensable autour duquel se construira l’ensemble de la musique. C’est ce “squelette” musical qui donnera à la musique ses lettres de noblesse en s’entourant d’instruments assez divers pour que le joueur ne plonge pas dans l’ennui (ce type de musique étant sans aucun doute celui qui est le plus régulièrement entendu durant une partie). Sans ce rythme de fond modérément répétitif qui ponctue chaque thème de combat, la musique deviendrait totalement inadaptée à son usage, elle ne ferait ni plus ni moins plus son boulot de thème de combat, même si là aussi on relève de très rares exceptions qui relèvent presque de l’effort artistique (Creeping Shadow dans Dragon Quest VIII, Prisoners of Fate dans Chrono Cross). Et lorsque le rythme fusionne avec la rapidité d’exécution des actions, c’est la cerise sur le gâteau, on peut être sûr que les nombreuses batailles le graveront dans notre mémoire à jamais. Avec tout ça, pas étonnant de voir que les battle themes sont les musiques qu’on retient le mieux et le plus souvent dans les jeux vidéo (et plus spécifiquement les RPG). Voici donc ma petite sélection de morceaux que je considère, à force d’écoute ou grâce à la bouffée d’émotion de la première seconde, comme des thèmes de combat inoubliables. Nombre de morceaux furent sacrifiés durant la bataille, je leur réserve donc aussi une place d’honneur à la fin du listing.

Ys Very Best of

> To Make the End of Battle (Falcom Sound Team JDK, Ys II)

Arrange - Version originale

La longue série Ys a toujours su s’illustrer avec de nombreux thèmes très rythmés, et même aujourd’hui, moité électro, moitié rock, elle continue à poursuivre le rythme effréné qui attend les joueurs dans des niveaux tortueux où user et abuser de sa lame est le meilleur moyen de se frayer un chemin vers de lointaines destinations. Un exemple en matière de musique de combat pour un action-RPG légèrement bourrin sur les bords, et c’est bien pour ça qu’il est tant aimé.

> ‘The Unfinished Battle with God’ Syndrome (Motoi Sakuraba, Valkyrie Profile)

Arrange - Version originale (Fighting the Shadowy Gods)

Un arrange qui transcende un thème de combat déjà mythique, combinant à merveille la grâce céleste des flûtes et la danse frénétique des seigneuresses des occis. Motoi Sakuraba prend un thème on ne peut plus courant dans les RPG et le porte au summum de sa puissance lyrique et rythmique, donnant à l’art de l’Arrange une utilité toute trouvée : se libérer des limites techniques d’un support pour libérer le potentiel dormant d’une musique.

> Stab the Sword of Justice (Motoi Sakuraba, Star Ocean II)

Arrange - Version originale

Motoi Sakuraba sait décidément y faire avec les thèmes de combat, quand bien même il lui arrive aussi de s’y casser les dents de temps en temps. Stab the Sword of Justice nous emporte dans son tourbillon de lames dès la première seconde, et il est bien difficile de s’en départir avant la fin du morceau. On notera qu’il y a une certaine différence entre l’Arrange de Sir Sakuraba et sa version originale, certains préfèreront le morceau d’origine, plus rapide et puissant, à son arrangement un peu aléatoire. Ce n’est pas la version Star Ocean 4 qui réconciliera les amateurs.

> Clash on the Big Bridge (Nobuo Uematsu, Final Fantasy V)

Arrange - Version originale (Battle on the Big Bridge)

Plus complet et riche que bon nombre de morceaux plus connus de la série, Battle on the Big Bridge a la cote comme le prouve cet Arrange rock tout droit venu du premier Black Mages, mais il est tout aussi agréable à écouter dans sa version Final Fantasy XII orchestrale. Après tout, Gilgamesh n’était personne d’autre que le roi divinisé de l’antique cité mésopotamienne d’Uruk, il mérite bien un thème à la hauteur de son illustre nom, qui a traversé plus de quatre millénaires (véridique) avant d’aller se fourrer dans la saga Final Fantasy.

> Dark King Battle (Ryuji Sasai & Yasuhiro Kawakami, Final Fantasy : Mystic Quest)

Arrange - Version originale

Ou comment produire un thème honteusement épique pour un jeu qui pourrait servir de définition au terme Old School. Mais au vu de la qualité générale du reste de la bande originale, c’est à peine étonnant, ça la conclut même avec panache et ça ne rend l’affrontement final que plus palpitant en dépit des pitoyables transformations du boss de fin (il a d’ailleurs sans doute chipé l’une d’elles au roi légendaire dont on parlait juste au dessus). Plus drôle, Dark King Battle met au tapis d’une pichenette une grande partie des morceaux dont son affublés les boss de fin dans les jeux récents, dits “plus évolués”. C’est tellement bon d’oser, parfois.

Romancing SaGa

> The Conflict (Kenji Ito, Romancing SaGa)

Les bon vieux RPG Old School sont toujours caractérisés par des battle themes simples construits autour d’un rythme acoustique qui devient vite inoubliable. Ces pionniers de l’ère du RPG console sont nombreux, et la plupart ont trouvé leur renommée dans la nostalgie qu’ils évoquent auprès des joueurs, mais ceux qui sont animés par une émotion véritable se comptent sur les doigts d’une main. Le thème de combat du premier volet de Romancing SaGa fait partie de ces thèmes qui restent en tête pour la mélancolie qu’ils transportent dans leur composition plus que pour le souvenir qu’ils évoquent, alliant une base solide à une mélodie intemporelle.

> When the Heart Ignites (Noriyasu Agematsu, Wild Arms : The Vth Vanguard)

Dans la famille des thèmes de combat classiques mais étonnamment efficaces, je demande When the Earth Ignites, digne représentant des sources de la série Wild Arms. L’exemple de ce qui doit être fait pour créer un thème de combat qui colle à l’identité d’un jeu, d’autant plus qu’il est servi par un ensemble symphonique du plus bel effet. La série ne pouvait pas espérer meilleure preuve de retour aux sources, avec un thème qui effleure les influences western sans s’embourber dans les poncifs du genre.

> Battle Theme 1 (Masashi Hamauzu, Unlimited SaGa)

Un thème de combat mémorable ne doit pas toujours emprunter aux grands classiques du genre pour s’imposer : avec son thème léger, presque gracieux, Masashi Hamauzu offre à Unlimited SaGa un morceau mémorable et original, aux antipodes de ce qu’on peut écouter en terme de rythme et de musicalité. Difficile de ne pas imaginer le vent tourbillonner et danser au gré de coups d’épées plus proches de la chorégraphie que de l’attaque en bonne et due forme.

> Battle 1 ~ Dungeon Houndout (Saori Kobayashi, Skies of Arcadia)

Si placer une piste de Skies of Arcadia dans toutes mes sélections peut rendre hommage à la richesse musicale du jeu et la faire découvrir à de nouvelles paires d’oreilles, je suis prêt à mettre de côté mon sens de l’objectivité. Difficile de ne pas se souvenir du thème de combat qui agrémente les donjons du jeu lorsqu’on repense à Skies of Arcadia. Plus qu’un thème de combat, un morceau marquant, qui comme celui d’Unlimited Saga allie un rythme étouffé à une richesse instrumentale peu commune, entre musique orchestrale et électronique. Ici, ce ne sont plus nos corps qui dansent dans un combat vertueux, mais nos esprits qui tourbillonnent et fusionnent autour des enjeux de batailles intestines.

> Molgera ~ Fighting the Sand’s Plague (Koji Kondo, The Legend of Zelda : The Wind Waker)

Note : je vous conseille d’écouter les morceaux en faisant autre chose, c’est bien mieux que de sauter d’une minute à une autre par manque de temps, et ça vous permettra d’écouter les morceaux en entier, c’est important pour l’appréciation générale d’une musique, parfois à priori anodine mais finalement merveilleusement bien construite. Et pensez à régler votre volume pour éviter les explosions de tympans.

Les plus futés (et anglophones) d’entre vous auront compris qu’après avoir plongé dans le joyeux monde des thèmes d’introduction, nous allons maintenant nous intéresser aux thèmes qui animent les combats de nombre de jeux vidéo, composants essentiels à l’immersion et l’attachement que peut nous procurer l’expérience (note : la référence à Tactics Ogre n’a rien à voir avec cette sélection musicale). Les phases de combat, qu’elles soient aléatoires pour les RPG, ou plus libres ou programmées pour les jeux d’action et d’aventure, constituent souvent la pièce maîtresse des grands jeux. Les mettre en place n’est pas chose facile puisqu’ils se doivent de combiner action spontanée, intensité et émotion pour nous offrir un spectacle auditif à la hauteur des sentiments torturés de personnages qui donnent le meilleur d’eux-même pour parachever leurs idéaux, souvent au prix de cruels sacrifices. Quelle meilleure image que les épées qui s’entrechoquent pour mettre en exergue la fureur physique et spirituelle d’une bataille ?

No. by tracywilliams

No. by tracywilliams

La bande originale du volet Wind Waker de la série Zelda s’impose à mon sens comme le sommet de l’art de Koji Kondo, arrivant à reprendre de multiples thèmes phares de la série tout en créant de nouvelles composition mythiques pouvant faire elles-mêmes l’objet de reprises ultérieures. Dans cette logique, tous les boss du jeu possèdent un thème de combat propre caractérisé par des instruments particuliers qui rendent chaque affrontement unique et mémorable. Reprenant les bases du Dinosaur Boss Battle d’Ocarina of Time, le thème de Molgera s’adapte à l’état granuleux et rampant du ver des sables géant (librement inspiré du Lanmola  des épisodes précédents) et de sa vermine pour lui construire un thème bourré de personnalité et d’originalité. Une musique moins simpliste qu’elle n’en a l’air qui donne envie de faire durer un combat plutôt expédié (marque de fabrique de la série) pour en savourer tous les aspects.

> The Opened Way ~Battle with the Colosseus~ (Koh Ohtani, Shadow of the Colossus)

Représentant à elle seule tout le caractère épique et immense des combats qui attendent le joueur dans sa quête des illustres colosses, The Opened Way prouve qu’en dépit d’une ambiance caractérisée par l’absence de musiques fortes, il est possible de créer des compositions magistrales lorsque la situation l’impose, évitant à la bande originale du jeu de se perdre dans la stase musicale qui aurait pu la caractériser. Difficile de ne pas entendre les pas des créatures géantes retentir au rythme long et poussif de ce morceau, qui dégage comme une impression d’immensité, à la fois contemplatif et fulgurant.

Xenosaga

> Omega (Yasunori Mitsuda, Xenosaga)

Au delà d’une simple musique de combat, Omega est une composition symphonique qui se construit doucement, progressivement, à la tension croissante palpable. Un thème original puisqu’il se concentre sur les enjeux d’un combat au point de mettre de côté la plupart des éléments rythmiques du genre, et c’est ce qui le rend si éminemment bon. Le genre de morceau qui ne révèle sa véritable puissance de fond que lorsqu’on prend la peine de l’écouter de bout en bout, et de savourer la moindre de ses parcelles, comme un puzzle qui s’assemble lentement sous nos yeux pour nous dévoiler une image qu’on ne s’attendait pas à y discerner. Le genre de musique que je ne me lasse pas de savourer pour son caractère surprenant et versatile.

> Purification of Darkness ~ Battle with the Parts (Noriyuki Iwadare, Grandia II)

Si Grandia II fut un jeu mémorable, c’est surtout pour ses combats parfaitement maîtrisés (au détriment des mécanismes du reste du jeu, j’ai envie de dire). Purification of Darkness est un thème qui a longtemps hanté mes rêves de gamer, me renvoyant les images des humains devenus monstres, déformés par l’influence de Valmar, et d’une Millenia qui entre dans des furies monumentales lorsqu’elle devient subitement incontrôlable, consumée par sa propre existence, et qui se met à balancer des sorts cataclysmiques au pauvre fou qui osera entrer dans sa ligne de mire. Une musique qui est le symbole de grands moments d’intensité, vous l’aurez compris, à laquelle les violons omniprésents donnent un caractère sombre et imposant, comme une impression de dégénérescence.

> Gothic Neclord (Miki Higashino, Genso Suikoden II)

Lorsque la jolie Miki Higashino est soudain  animée d’un trait de génie, ça donne Gothic Neclord, un des thèmes de combat final les plus marquants de l’histoire du jeu vidéo. La musique est pourtant on ne peut plus simple, et obéit drastiquement aux règles du rythme dans une musique de combat, mais avec quelques notes et une inspiration résolument gothique (très sombre, orgue omniprésent), la musique s’envole jusqu’à dépasser son usage dans le jeu vidéo en lui-même. Elle fait partie de ces morceaux qui vous transmettent un sentiment qu’ils est bien difficile de décrire après coup.

> Ushiwaka’s Sword Play (Hiroshi Yamaguchi & Masami Ueda, Ōkami))

Une place dans cette sélection pour une musique qui contient tous les éléments qui font que j’aime la bande originale d’Ōkami : une grande richesse instrumentale, principalement d’orientation japonaise, des éléments lyriques soigneusement disséminés qui donnent à la musique tout son charme occidental, et une efficacité de tous les instants. Le charme de ce morceau vient indubitablement aussi tout droit de l’énigmatique Ushiwaka, qui, je n’en démords pas, cache bien quelque chose à la belle Amaterasu et prend du plaisir à la contrôler comme un joli pantin canin. Il affirme lui-même considérer les confrontations qui l’oppose à la louve comme un jeu, ça donne envie de voir ce dont le bougre est capable lorsqu’il est sérieux. Chose qu’on ne verra peut-être jamais cependant malgré la fin ouverte du jeu, à mon grand dam. Un personnage que j’aime justement parce qu’il ne m’inspire pas confiance, et semble jouer sur une multitude de plans, laissant imaginer de multiples retournements de l’intrigue (comme une certaine Harmony dans Mario Galaxy : un Luma noir, un œil caché, on ne me la fait pas…).

> How Wicked Ruler (Motoi Sakuraba, Valkyrie Profile : Silmeria))

Et puisque qu’on parle des personnages qui n’hésitent pas à retourner leur veste lorsqu’il s’agit d’atteindre leur objectif, citons le légendaire Lezard Valeth, sa folie, son ambition, sa mégalomanie, et l’amour sans limites (mais platonique) qu’il voue à la valkyrie Lenneth. Un personnage qui pourrait donner des leçons à tous les grands traître et manipulateurs de l’histoire, hanté par la faiblesse de la condition humaine comme par la haine dévorante qu’il éprouve envers des dieux mystifiés aussi cruels qu’arrogants. Un personnage qu’on ne voudrait pas croiser au détour d’un couloir, auquel cas on se transformerait dans l’instant en objet au service de son ambition démesurée (Lezard ne veut pas dominer le monde, il veut créer un monde dont il sera l’unique dieu, c’est dire jusqu’à quel point ça va). Ce morceau est à l’image de l’aliénation totale de Lezard Valeth : Motoi Sakuraba nous sert un thème fort entièrement orchestral mais très rythmé qui nous répète encore et encore le même refrain obsédant, parfaite métaphore de l’esprit incontrôlable de l’alchimiste fou. Ce qui ne serait sans doute pas bien grave s’il n’était justement pas alchimiste, qualité qui lui confère le pouvoir et les moyens de forger le monde selon sa propre vision des choses, se faisant divinité aux côtés d’une Lenneth recluse dans un éternel sommeil de marbre, reine bien malgré elle.

ShinMegamiTensei

> The Battle for Everyone’s Souls (Shoji Meguro, Shin Megami Tensei : Persona 3)

Burn by Dread Ver. - Version originale

Suite aux quelques aimables recommandations des commentaires (que je vous conseille d’aller consulter illico, parce qu’un billet c’est aussi fait de ce qu’en pensent ses lecteurs), allongeons un peu cette sélection pour ajouter un thème qui me semble particulièrement apte à faire partie de cette sélection : orientation rock au paysage électronique assumé, rythme de répétition croissant et bagage symphonique vraiment pas négligeable avec l’intervention bienvenue d’une voix en soprano qui anime l’ensemble à merveille et une guitare électrique omniprésente mais en aucun cas gênante. Qui a dit que les frontières qui séparent les genres étaient véritablement marquées ?

Wind Waker

EXPLAIN THIS BULLSHIT by Faezza & Azakui

C’est tout pour cette sélection plus ou moins objective de thèmes de combats dans le grand monde des jeux vidéo (et il faut le dire, plus précisément dans le petit monde des RPG pour le coup), comme précédemment il y a sans aucun doute une grande majorité de morceaux que je ne connais pas ou qui ne me sont pas revenus en mémoire, l’objectif n’est pas de faire une liste des “meilleurs” battle themes mais plutôt une sorte de compte rendu de mes humbles expériences vidéoludiques dans ce domaine. J’ai choisi certaines pistes pour leur intérêt musical, d’autres pour le souvenir puissant auxquelles elles sont rattachées, dans certain cas je n’ai même pas touché au jeu en question, ce qui ne m’a pas empêché de pleinement apprécier sa bande originale. Si vous avez des conseils d’écoute, des précisions à apporter ou quoi que ce soit qui puisse compléter le billet, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires, ils sont là pour ça. Et non, je n’ai pas mis One Winged Angel, Battle with Seymour, Dancing Mad, Don’t Be Afraid, et autres thèmes ultraconnus parce qu’ils sont loin d’être les plus attractifs pour mes oreilles, ou juste déjà assez écoutés. Et il est trop tôt pour décemment y placer un morceau de la BO d’FFXIII (même si les battle themes me font fondre), composée en grande partie par le talentueux Masashi Hamauzu d’ailleurs. Par contre, je me serais fait une joie d’ajouter d’autres morceaux divers, que j’ai préféré oublier par souci de place. Là aussi, le choix fut totalement arbitraire, et souvent cornélien comme en témoigne la longue liste des recallés…

NoteLe constat est flagrant : au fil du temps et des compositions musicales, les thèmes de combat s’éloignent des bases rythmiques qui caractérisaient l’ensemble des production musicales des jeux de premières générations pour se rapprocher davantage de véritables compositions instrumentales, en se rattachant à des genres divers ou en prenant le risque de les mélanger pour un résultat étonnant, peut-être le plus proche des orientations premières du style musical. C’est un exercice amusant d’essayer d’imaginer à quoi aurait ressemblé un battle theme tiré d’un jeu actuel à l’époque, ou mieux, de le transformer grâce aux joies du chiptune (un Arrange inversé ?).

Les recallés/sacrifiés : Fighting Spirit (Tales of Phantasia), The Gun Barrel of Battle (Lost Odyssey), Sinistrals Battle (Lufia II), Battle 3 (Grandia), Violent Storm (Baten Kaitos), Battle 1 (Legend of Dragoon), Rally (Odin Sphere), Battle 1 (Final Fantasy : Mystic Quest), Meridian Dance (Secret of Mana/Seiken Densetsu II), Fatal Fight ~ Jin & Margulis (Xenosaga II), Enemy Attack (Tales of Legendia), Influence of the Deep (Parasite Eve), Saturos Battle (Golden Sun), In Order to Acquire the Light in that Hand (Valkyrie Profile : Silmeria), Promised Pain (Xenosaga III), The Decisive Battle (Final Fantasy VI), World Revolution (Chrono Trigger), Go! Go! Go! (Lunar : Silver Star Story), Fight! Ver.4 (Grandia II), Combat 1 (Grandia Xtreme), Battle Theme (Final Fantasy IV), Brave Warriors (Lunar : Eternal Blue), Fighting Gandrayda (Metroid Prime 3 : Corruption), Swamp Battle (Monster Hunter Freedom 2), From Seeing the Rough Wave (Phantasy Star Online), Astaroth (Shadow Heart : Covenant), An Arrow was Shot (Tales of Abyss), Gunmetal Action (Wild Arms 3), Battle 5 (Beyond the Beyond), Like a Glint of Light (Tales of Symphonia), Like the Wind (Star Ocean 4), Confidence in Domination (Valkyrie Profile), et je crois que c’est tout (je dis bien, je crois). OUF.


Gen'

Gen'

Abonnez-vous au Flux RSS pour suivre les prochains billets de cette catégorie.

Fisico Fisico ·  15 février 2010, 18:09

“Like a Glint of Light (Tales of Phantasia)”
Tales of Symphonia pas Phantasia ;)

J’ai lu cet article assez rapidement étant donné que je connaissais déjà la grande majorité de ces thèmes, mais c’est d’autant plus plaisant de lire quelque chose consacré aux OST que les personnes aptes à en parler de manière décente sont rares.

Quand aux pistes manquantes il y en a beaucoup je suppose, cela varie essentiellement en fonction de l’étendue des connaissances “RPGesques” de chacun, mais la présence de Meguro m’apparaît tout de même quasi indispensable dans ce genre de “top”, ses travaux sur la série SMT (et pas que Persona, les DDS, et les Devil Summoner aussi) sont tout de même remarquables.

Quand à Tales of Graces oui Sakuraba a fait quelques sacrés battle theme il a même tenté des trucs nouveaux (à moins que ce soit Tamura), en bien (le battle theme de Fodoras aux sonorités celtiques) et en nazes (les battle theme de Strata et Fendell) mais de toute manière tous ses travaux ont toujours comporté au moins un ou deux battle theme épique, quoiqu’on en dise.

vladisaac vladisaac ·  15 février 2010, 21:29

To Make the End of Battle de Ys II est certes l’un des meilleurs thèmes de la série des Ys mais n’est malheureusement pas un thème de combat.
Ce thème n’est utilisé que pour la cinématique d’introduction du jeu.

Gen' Gen' ·  16 février 2010, 01:36

Merci pour la correction, c’est d’autant plus évident que je trouve la BO de Symphonia très médiocre, à l’inverse de celle de Phantasia…

Je ne connais malheureusement pas bien la série Shin Megami Tensei, je me suis donc abstenu de citer un morceau qui en est tiré, mais je veux bien te croire. Le morceau d’Ys es tellement fidèle aux canons du genre “musiques de combat” que je tiens à le citer malgré tout, mais c’est vrai que la précision est importante.

L’intérêt de ce type de billet, c’est aussi de faire découvrir des thèmes qui vous semblent phares mais qui n’ont pas été cités ici, je prends tout conseil d’écoute avec plaisir :)

shu` shu` ·  16 février 2010, 10:16

Très bonne sélection (ha le thème de Mystic Quest, ça c’était EPIC ! même si le jeu en lui même m’a dégoûtée des rpg pour un moment), par contre un petit problème de lien au niveau de la version originale de Clash on the Big Bridge …

Gen' Gen' ·  16 février 2010, 15:18

C’est corrigé, pas évident de s’y retrouver dans tout ce texte parfois :p

Fisico Fisico ·  16 février 2010, 19:49

Oh dans les Devil Summoner on peut tout de même reconnaître quelques thèmes “rapides” (logique c’est le seul SMT avec combats en temps réel)
http://www.youtube.com/watch?v=DgVr…
Le battle theme du 1 en est le plus vibrant exemple, si il ne dure pas plus d’une minute c’est aussi parce que la plupart du temps les combats normaux en durent moins.

Enfin la référence de battle theme “de base” (pour les combats contre des mobs random) reste pour moi, tous RPG confondus, celui de Digital Devil Saga 2, et pourtant je n’ai même pas joué au jeu.

http://www.youtube.com/watch?v=m9Ln…

Dans le même jeu on trouve aussi un de mes battle theme préféré, celui du boss final qui, le contexte pris en compte, doit être une de ces meilleures pièces.

http://www.youtube.com/watch?v=ov62…

Reste bien sur l’inévitable “Battle for Everyone’s Soul”, tiré du combat qui m’a le plus marqué dans toute l’histoire du jeu vidéo (ouais rien que ça), le boss, la mise en scène, la musique, les arcana quote, le lieu, le contexte… c’est juste l’aboutissement le plus complet et jouissif que j’ai jamais connu dans une pièce vidéoludique.

http://www.youtube.com/watch?v=rdMh…

C’est une de ses compositions les plus longues, bien entendu ce n’est pas anecdotique vu la durée monstrueuse du combat (j’ai bien du y passer quelques heures à l’époque)

Persona 4 a voulu plus ou moins copier ça dans sa “true” end, malheureusement ça s’est pas mal planté sur bien des points dont le battle theme qui sur 7mn30 contient bien 6mn de déchet (par contre la minute trente restante est excellente, mais ça ne compense pas)

Niveau battle theme étrange mais qui représente bien la situation du combat qu’il accompagne on a également Heartful Cry qui commence par une douce balade presque triste avant de s’orienter vers une “violence amusante” illustrant à merveille les combats qui le caractérisent avec cet esprit de “défi” arrivé vers 0:50.
Quelque part on sent bien que les perdants ne connaîtront pas un destin tragique à l’issu du pugilat.

Récemment je me suis mis à Glory Heracles, notamment à cause/grace à son battle theme qui m’avait tout de même fait bel effet

http://www.youtube.com/watch?v=UovB…
J’ai trouvé qu’il se marriait à la perfection avec l’univers grecque et le coté héroïque de l’aventure (au sens premier du mot héros, c’est à dire demi-dieu)

Ah et puisqu’il est pas mal question de Tales ici, ce serait dommage d’occulter “Before the Demise” le theme du combat final de Tales of Innocence, la seule piste de l’OST valable à mon sens, mais quelle piste !

http://www.youtube.com/watch?v=0chC…

Fisico Fisico ·  16 février 2010, 19:53

Oups, oublié le lien de Heartful Cry ^^’
http://www.youtube.com/watch?v=56f2…

Gen' Gen' ·  16 février 2010, 20:04

Eh bien merci pour ces liens, je prendrai soin d’écouter tout ça lorsque j’aurai un peu de temps devant moi :)

Aozora Aozora ·  18 février 2010, 00:01

Des musiques bien sympas dans cet article, merci!

Je me permettrais juste de rajouter la piste de l’ost de Dissidia concernant la bataille contre Chaos. Quel régal lorsque la musique s’emballe vers 3:35 ^^
http://www.youtube.com/watch?v=zeY7…

@Fisico : Reach out to the truth (P4) est quand même bien sympa aussi…
Ps: En live sa déchire http://www.youtube.com/watch?v=5sm1…

bahatingle bahatingle ·  18 février 2010, 14:22

Que du lourd dans cette séléction, mes préférés de ta séléction restant Opened Way et Clash on the big bridge.

Dommage qu’il n’y ait pas le theme Battle de Persona 3 ou 4. Cela change complétement des autres RPG.

Gen' Gen' ·  18 février 2010, 19:07

J’avais déjà eu l’occasion d’écouter quelques pistes des jeux SMT à l’aveuglette et j’avais surtout remarqué leur côté résolument électro-rock, mais avec ces quelques morceaux particuliers mis en avant ça a tout de suite plus d’impact. Une série de jeux que je rattraperai à coup sûr un de ces jours, j’ai toujours adoré combler mes lacunes dans quelque domaine que ce soit :)

Fisico, les deux pistes qui ont le plus d’impact à mes oreilles sont avec beaucoup de marge Battle for Everyone’s Soul et le thème final de DDS2, sans doute pour leur côté symphonique qui réussit toujours à capter mon attention et qui tranche avec ce qui existe dans le genre (le passage chanté de Battle for Everyone’s Soul, c’est juste de l’or en barre <3). Je vais mettre à jour ma sélection de ce pas pour un peu plus d’éclectisme musical, ça en vaut franchement le “coup d’oreille”.

N’importe quelle musique deviendrait marquante après des heures de combat acharné, le bon point c’est d’arriver à être mémorable dans le bon sens, au contraire des musiques redondantes qui hantent nos oreilles trop longtemps après un combat difficile. Le premier jeu a m’avoir fait cet effet, c’est peut-être Phantasy Star Online : à force d’entendre encore et encore les mêmes pistes, elles ont toutes tendance à devenir cultes, subjectivité oblige. A vif, je citerais par exemple Cry for ‘IDOLA’, the Holy : http://www.youtube.com/watch?v=fh5S7RsVrz8 (rarement entendu une musique de boss final aussi versatile : un instant calme, l’autre enragée, et puis tout d’un coup quasiment religieuse, mystique), ou la fascinante A Lush Load http://www.youtube.com/watch?v=TWwar5oZh9I (à ce stade là, c’est quasiment new age -a écouter absolument d’un bout à l’autre-). Tant que j’y suis, une autre de mes pistes préférées, totalement déjantée, Tricktrack http://www.youtube.com/watch?v=HSCV-jevDK4 La musique a beau ne pas être sensationnelle, elle m’évoque toujours de grands moments d’intensité vidéoludique.

Je précise tout de même que bien qu’ayant pas mal cité Tales of (surtout dans les recalés en fait, les pistes du jeu ayant toujours l’art de ne pas pousser mon plaisir musical jusqu’au bout), je ne considère pas la série comme particulièrement remarquable niveau bande originale, ça a même tendance à taper dans la répétition, d’où d’éventuelles surprises qui apportent un peu de changement à tout ça (l’OST de Tales of Legendia par exemple). Au niveau des compos plus générales de Sakuraba, certains morceaux d’Unfinite Undiscovery m’avaient assez plu aussi (dès qu’il se laisse aller à ses délires rock prog, rien à faire, j’adhère), mais c’était loin d’être le cas de la majorité de la bande originale. Ça va sans doute paraître curieux à dire, mais j’ai hâte de voir ce que me réservent mes futures découvertes musicales dans le domaine.

Fisico Fisico ·  27 février 2010, 18:00

Pour Tales of Legendia ce n’est pas surprenant, après tout c’est le seul épisode (avec Innocence) à ne pas avoir été composé par Sakuraba, ici Go Shiina en l’occurence (qui a fait pas mal de remix sympa pour Radiant Mythology 2 au passage) qui a fait God Eater récemment il me semble

Content que tu ais aimé Battle for Everyone’s Soul en tout cas (enfin normal en même temps), et dis toi que bien que le contexte dans lequel cette piste est utilisée est au moins aussi énorme que la musique en elle-même.

Gen' Gen' ·  27 février 2010, 18:32

J’étais au courant pour Go Shiina (Masaru Shiina de son vrai nom), comme le prouve ma petite critique d’OST de Legendia d’il y a quelques temps. J’aime le changement en général, et ça ne vaut pas seulement pour la musique, c’est un bon moyen d’être surpris à tous les coups (quitte à ne pas l’être agréablement de temps en temps) :)

Jack Jack ·  06 mars 2010, 10:41

J’arrive un peu après la bataille, mais en tout cas merci pour toutes ces nouvelles découvertes ;). En plus, il y a dans ta liste beaucoup de jeu que j’ai eu envie de faire mais que je n’ai pas eu l’occasion de toucher… et ça donne vraiment envie :p.

Ah sinon j’ai pensé à toi la semaine dernière, j’ai lu une news comme quoi Grandia allait débarquer en téléchargement sur le Playstation Network, je vais enfin pouvoir m’y essayer ! ;).

Gen' Gen' ·  06 mars 2010, 11:26

Le premier Grandia ou le second ? Je ne me souviens même plus duquel on avait parlé. Les deux valent le coup en tout cas :)

Jack Jack ·  06 mars 2010, 12:59

Le 1er ;). Il me semble que tu m’avais dit que tu avais acheté le second à pas cher ^^. Donc dans un premier temps on pourra chopper le 1er, et je pense que s’il marche bien on aura droit au 2eme, comme ce fut le cas avec FFVII, on a maintenant droit à FFVIII sur le PSN. Franchement pour 10€ ça vaut vraiment le coup, car quand on voit les prix de ces jeux en okaz sur République, c’est à se pendre :p.

Gen' Gen' ·  06 mars 2010, 17:35

Ouaip effectivement, c’est une occasion à saisir et j’espère qu’ils enchaîneront avec le second. Pour les occasions, ça peut se trouver à prix très réduit dans les petites boutiques ou en édition platinium, certaines offres occases font peur à voir. De mon côté, je cherche Code Veronica X sur Gamecube en ce moment.

Bon jeu ;)

Les commentaires sur ce blog utilisent l'affichage Gravatar, enregistrez votre mail en quelques clics pour lier automatiquement votre adresse mail à un avatar de votre choix sur tous les sites compatibles. Cliquez ici pour en savoir plus.



Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Notice: Undefined index: c_question_hash in /var/www/gen/www.genstream.fr/all-blogs/plugins/accessibleCaptcha/class.dc.filter.accessible.captcha.php on line 55 Notice: Undefined index: c_answer in /var/www/gen/www.genstream.fr/all-blogs/plugins/accessibleCaptcha/class.dc.filter.accessible.captcha.php on line 61


Voir Également

Note vidéoludique - Episode 4 : Journey(s)

Avant-propos : L’écriture de ce billet a commencé en mai 2012… que le temps passe ! Si elle n’avait...

Lire la suite

Note vidéoludique - Episode 3 : Overworlds

Le vaste monde, le héros de RPG notoire s’assoit dessus ! Illustration : Terranigma Pour cette...

Lire la suite


top