Gen's Stream

Forêt Primordiale v.4.4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

"

Blindtest 1er Tour / Réponses

HR

Temps de lecture :

5903 mots - 30 minutes

Rendez-vous en seconde partie du billet pour les réponses…

Pic 1

性能テスト (Sound Test) by カゲトモミドリ via Pixiv

* Gen’ utilise “Plume de Phoenix” *

~ rayon lumineux immaculé tombant des cieux dans une rafale de choeurs enroués ~

* Gen’s Stream récupère tous ses HP (pour l’instant) ! *

Histoire de donner des nouvelles aux quelques impatients qui m’attendent au tournant et pour éviter de finir avec une vague de stalkers à ma fenêtre (ou sous mon lit, pas que ça me déplairait, plutôt qu’au troisième étage d’un immeuble mangé par les vers j’ai du mal à me faire à l’idée), je vais faire dans l’originalité et vous proposer un petit blindtest musical autour de l’animation japonaise. Je suppose que ce n’est pas la peine que je vous explique les règles, je vous donne un gros colis de 30 pistes d’environ trente secondes chacune, et à partir de là vous tentez de deviner tant bien que mal qui se cache derrière ces extraits de génériques variés (d’abord honnêtement, puis en parcourant patiemment mon AnimeList et finalement en retranscrivant au pifomètre les paroles sur l’ami Google, trois méthodes qui ne vous seront d’aucune utilité avec les extraits les plus tordus). Parce que s’il n’y avait pas une petite tendance vicieuse derrière, il ne serait plus vraiment drôle, ce petit jeu. Au niveau de la grille des points, ça marche comme suit (si on peut appeler ainsi un système aussi embryonnaire) :

Nom de la série dont est tiré le générique : 1/2 point.

Artiste ou nom du morceau : 1/2 point.
Pas de bonus si vous trouvez les deux, on est pas au marché aux puces.

Ce qui nous fait donc 1 point par morceau, et 30 points pour le 20/20. Disons que je laisserai le blindtest ouvert jusqu’à la fin du mois, peut-être plus si je suis confronté à la ferveur brûlante d’un désert de participations. Pour vous motiver, j’ai prévu de vous offrir quelques petits lots à la clé, afin de récompenser de longues heures de torture de mémoire ou de chauffage de moteurs de recherche (sachez qu’il vous faudra déjà un bon quart d’heure pour tout écouter une seule fois). Rien de bien transcendant ou rare, a priori juste quelques volumes solitaires sortis de ma bibliothèque mangas, et peut-être quelques autres petites choses si le coeur m’en dit. Si l’expérience est concluante, il est possible que j’investisse dans des prix plus appropriés pour un blindtest ultérieur (du genre, une tradution anglaise du novel Seirei no Moribito version papier, mais avec un blindtest bien plus corsé, que des versions karaoke par exemple). Croisons juste les doigts pour que tout ça ne sombre pas dans les abîmes insondables des colis perdus de la Poste (si ça peut vous rassurer, je suis le seul à y perdre quelque chose au final, et ne serais pas assez masochiste pour simuler un envoi non reçu, dieu sait pourtant à quel point je peux l’être lors de mes visionnages).

Petit récapitulatif illustré (mais peu illustre) des lots que je vous propose :

(J’ajouterai un scan des couvertures dans le courant de la semaine)

  • My HiME Tomes 1 à 5 (série complète) - infos
  • Suikoden III Tomes 1 et 2 - infos
  • Alive : Last Evolution Tome 1 - infos
  • Jigoku Shōjo (La Fille des Enfers) Tome 1 - infos
  • Pretty Face Tome 1 - infos < J’hésite tant ce truc est drôle :’(
  • Nekoten! Tome 1 - infos
  • Un artbook Dofus Session 1 si ça intéresse quelqu’un (auquel cas il aura l’amabilité de me prévenir)
  • Peut-être deux trois choses en cours de route selon la tournure que prend les choses. Si le premier volume poche des Annales du Disque Monde (la Huitième Couleur) de Terry Pratchett dit quelqu’un, ça peut aussi se faire, je me suis lancé dans une nouvelle collection chez L’Atalante…

Au niveau de la distribution des prix, disons que le premier du classement aura le droit de se servir dans la liste ci-dessus comme au supermarché du coin, en imaginant que Leader Price se mette aux mangas, et le second sur le podium aura droit à un tome au choix. Etant entendu que les gagnants s’arrangeront pour ne pas choisir le même lot, le tout est que je me retrouve au final avec deux paquets à envoyer (en espérant avoir un minimum de deux participants).

Pic 2

世界のソング (Sekai no Song) by ize via Pixiv


Télécharger

Blindtest.zip (22,9 Mo)

Notez que n’ayant pas toutes les musiques sous la main, j’en ai enregistré une grande partie manuellement (merci Audacity), et que le volume sonore de l’ensemble n’est donc pas constant. J’ai rééquilibré ça en jouant sur le gain, mais si votre lecteur ne supporte pas les tags appropriés la différence pourrait rester perceptible. J’ai aussi ajouté quelques fades pour vous éviter les sursauts à répétition et la surdité à long terme. Je ne pourrai cependant pas être tenu responsable des éventuels dégâts cérébraux engendrés par certains de ces extraits.

Vous pouvez participer en m’envoyant un mail via le formulaire de contact du blog, en y listant le plus précisément possible vos réponses, et de préférence en une seule participation réfléchie, sinon je risque vite de m’y perdre. Je vous tiendrai au courant si j’ai un quelconque problème de réception, et ferai en sorte de confirmer votre participation en vous inscrivant dès que possible sur une liste en bas du billet (si vous ne voyez rien au bout d’une semaine, c’est qu’il y a un problème niveau réception, mais il ne devrait logiquement pas y en avoir). Je recontacterai les heureux gagnants pour leur proposer de me donner des coordonnées d’envoi à la fin du blindtest (ils peuvent tout aussi bien nous envoyer bouler moi et mes mangas, cela dit), pas la peine de l’indiquer dans votre participation. Et même si vous êtes un peu largués, n’hésitez pas à tenter le coup, qui sait, je pourrais prévoir une sorte de lot de consolation (et j’ai aussi glissé pas mal de cadeaux dans les extraits). Et puis le principal, c’est de jouer, la victoire n’est que la cerise sur le gâteau (une cerise un peu trop convoitée à mon goût, c’est pas comme si elle sortait d’un Mon Chéri non plus). Merci de votre participation, et bon jeu ! ~

Pour ce qui est du blog en lui-même, les choses promises tant attendues vont arriver, j’ai toujours la pleine volonté d’écrire et de partager, ces derniers mois c’est plutôt le temps qui vient à manquer (boulot, reprise d’études, toussa). J’ai encore envie de vous parler de pas mal de choses qui me sont passées sous les yeux cette année, avec un peu de chance vous trouverez ça sous le sapin de Noël. 2011. Je plaisante. À moitié. Le souci avec les blogs, c’est qu’on n’a absolument aucune garantie, ni d’être lu, ni de pouvoir lire. Et c’est peut-être mieux comme ça au final, sinon nous ne serions rien d’autres que des journalistes qui écrivent pour toucher leur paye mensuelle (voir leur pige annuelle, pour les plus malheureux). Je ne dénigre pas la classe journalistique cela dit, loin de moi cette idée, je la chatouille juste un peu. Le sentiment d’écrire sans autre objectif que le partage, ça n’a pas de prix. Pour le reste, il y a vous savez quoi (l’onanisme).

Pic 3

sabotage by 御嶋よしかつ via Pixiv

See you next time !

*Procrastination lance ‘Stase de durée indéterminée’*

*… C’est super efficace !*


Liste des courageux gladiateurs :

  • Yuki : 30/30 (Champagne ! Un manga bonus au choix, ça te dit ?)
  • Kyonata : 29/30 (Oh oh, quelle remontée spectaculaire, y’a du brainstorming dans l’air)
  • Exelen : 27/30 (La preuve en est faite : les plus silencieux sont les plus dangereux…)
  • FFenril : 27/30 (Avoue, t’as fait exprès pour que je lance un second round :p)
  • Helia : 27/30 (“Mademoiselle” - j’ai frôlé l’émasculation - sait se faire désirer)
  • Vinhnyu : 20/30 (Un plaisir de recevoir ta participation, l’ami)
  • locogitatio : 03/30 (Toutes mes félicitations, have faith !)

Bon, disons que tous ceux qui passent à un score supérieur ou égal à 27 sont admis pour la remise des prix au second tour (qui sera l’équivalent suicidaire d’un blindtest, vous pouvez me croire). Les autres pourront toujours tenter le coup mais sans petit cadeau à la clé (bah oui mes petits choux, faut bien que ce tour ci serve à quelque chose). Merci de votre participation (d’ailleurs j’attends toujours la tienne ma chère Helia ~), ce premier blindtest reste dans tous les cas ouvert et vous avez la liberté de compléter vos réponses au fur et à mesure, comme ça tout le monde a une chance d’être admis au second tour. Vous serez gentils de ne pas donner une liste des réponses à qui la veut bien, par contre, c’est plus drôle lorsque c’est chacun pour sa poire et qu’il y a un minimum de recherche :)





Récapitulatif de la bataille

J’ai laissé les candidatures ouvertes à la limite du possible, avec finalement peu de participations supplémentaires (une en fait, merci Yukimusha), mais je suis tout de même content qu’au moins quelques personnes aient trouvé le temps et le plaisir de participer à ce premier tour,même si elles semblent être plus réfractaires en ce qui concerne la suite (vous avez environ 8 pistes à votre effectif ? Alors vous êtes dans la norme, vous pouvez toujours m’envoyer vos résultats actuels et actualiser plus tard, mon conseil principal serait le suivant : utilisez des moyens de recherche originaux, ou trichez avec subtilité, parce que je ne m’attend bien évidemment pas à ce que vous tombiez sur les bonnes réponses par pur hasard, et que dans le cas présent la triche devient une partie intégrante du jeu). Suivent en tout cas les réponses du premier tour, qui aura davantage éveillé les intérêts :

1) P.R.I.S.M - ゴクドーくん漫遊記 (Gokudo-kun Manyūki) OP / BAISER

Pourquoi : Tout simplement parce que l’opening de Gokudo fait partie de mes préférés, toute série confondue. La série est une comédie qui met en scène le plus grand anti-héros de tous les temps (devant le casting de Slayers m’est avis), et elle a pourtant le culot de se parer d’un générique on ne peut plus sérieux et badass. Ces coups de guitare électrique, ce refrain, ces premières secondes d’anthologie, tout ça a contribué à graver le générique dans ma mémoire, c’est pourquoi il se devait d’être présent dans ce blindtest, même si je m’attendais à ce qu’il ne soit pas bien difficile à reconnaître. Ah souvenirs, souvenirs…

2) Screaming - Soul Link OP / Miyuki Hashimoto

Pourquoi : Je décerne la palme de la série animée la plus médiocre de tous les temps à Soul Link. Pas assez mauvaise pour être drôle, ni assez bonne pour éviter d’être pathétique, Soul Link est juste infiniement médiocre. D’autant plus qu’à l’époque où je l’ai survolée, elle a souffert d’une comparaison assez injuste : je lisais en même temps La Stratégie Ender d’Orson Scott Card, premier roman de science fiction de la série Le Cycle d’Ender. Je me souviens surtout d’une chose que les oeuvres avaient en commun : les entraînement en apesanteur dans des salles spéciales d’une station spatiale. Et quand on voit le génie et la pleine exploitation de la tridimensionnalité dans le roman sus-cité, et le ridicule petit jeu de pistolets à la Laser Quest auxquels se livraient les personnages de Soul Link en flottant légèrement dans un décor urbain sans jamais véritablement exploiter la dite condition d’apesanteur (d’ailleurs, pourquoi un décor urbain ? Pourquoi une fichue ville se retrouverait-elle en apesanteur du jour au lendemain ?), la comparaison a beau être totalement déplacée et hors sujet, je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement en pouffant de rire. Soul Link tapait dans la navet animé au point que le sang sentait ouvertement la confiture de framboise, mais la série avait deux qualités : ses génériques étaient fort sympathiques (si si, même que j’aime aussi l’ending), et son charadesign original de Yoshihiro Watanabe était très agréable (même si ça donne parfois des choses très moches dans le contexte de la série). Voilà pourquoi le générique de Soul Link, une série entre rires, larmes et amnésie forcée, est présent dans ce blindtest.

3) Silhouette of a Breeze ~ Celtic Version - 英國戀物語エマ ~メルダース編~ (Eikoku Koi Monogatari Emma Molders Hen) OP / Ryo Kunihiko 

Pourquoi : Parce que Victorian Romance Emma est l’une des séries les plus sympathiques sur lesquelles j’ai eu l’occasion de rattraper mon retard en début d’année. En plus de décrire une Angleterre victorienne à la limite du docu-fiction, l’histoire met en scène un touchant rappel des frontières qui séparaient les différentes classes de la société anglaise à cette époque. Avec un rythme lent et réaliste, une intrigue qu’on voudrait parfois plus mouvementée mais on ne peut plus cohérente, Emma nous rappelle que les choses qui peuvent sembler évidentes à notre époque ne l’étaient pas forcément il y a un siècle, une lutte des classes qu’on retrouve encore dans certains milieux à l’heure actuelle. On a beau hurler intérieurement “Mais OSEF des moeurs de la noble société, vas-y !” pendant toute la durée de la série, cette dernière nous offre une histoire d’amour réaliste comme on en voit trop peu dans l’animation japonaise. C’est pour ces raisons que le générique est présent dans ce blindtest (vous avez d’ailleurs parfaitement noté qu’en grand vicieux, j’ai choisi le générique aux sonorités celtiques de la seconde saison).

4) Madoromi no Rinne - うたわれるもの (Utawarerumono) ED / Eri Kawai

Pourquoi : Parce que j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Utawarerumono et que j’aime ses personnages (Perfect Waifu Eruru au rapport), et que cet ending n’a jamais cessé de bercer mes fins d’épisodes - et mes soirées - avec ses sonorités traditionnelles et la voix angélique de feu Eri Kawai. J’ai toujours trouvé que Kemono no Souja Erin avait un petit air d’Utawarerumono, dans le fond.

5) Natsukashii Umi - クラウ ファントムメモリー (Kurau Phantom Memory) OP / Akino Arai

Pourquoi : Parce qu’après m’être finalement résolu à accepter la série pour ce qu’elle est et ce qu’elle a à offrir, j’ai pris beaucoup de plaisir à la suivre. A l’image de ce générique, le lien qui unit Kurau et Christmas n’a pas manqué de me toucher, plein de spontanéité et de chaleur, j’ai encore en tête les appels désespérés de Christmas, une fois de plus séparée de son âme soeur : “Kurau, Kurau (avec l’accent et la voix de Misa Kobayashi, c’est juste à tomber) !” J’ai surtout retenu cette série pour cette chaleur omniprésente qui se retrouve même dans les décors (ah, le passage des Alpes, un lieu qui a décidément bien marqué l’inspiration japonaise), son charadesign soigné et son ambiance soft-SF aux faux airs de Ghost in the Shell.

6) Over Night - Le Chevalier d’Eon ED / Aya

Pourquoi : Parce que je suis assez fan du charadesign de la série, et que l’ambiance Renaissance française ne m’a pas laissé indifférent, un setting qu’il est rare d’apprécier dans l’animation japonaise. Le Chevalier d’Eon, qui nous conte une histoire mi historique, mi fantastique inspirée du personnage réel de Charles de Beaumont, alias le Chevalier d’Eon (espion politique français qui est entré dans les annales pour avoir posé le doute sur son véritable sexe en se faisant régulièrement passer pour une femme on ne peut plus crédible), a l’élégance de nous offrir une intrigue un peu tirée par les cheveux mais omniprésente et complexe, et d’éviter tout fantasme délirant otaque tournant autour du travestissement avec une ambiance sérieuse et des personnages charismatiques à souhait. Le générique de fin résume assez bien la sensibilité historique et les conspirations intestines qui bercent la série. Le personnage presque mystique de Lia reste un symbole marquant de mes visionnages. J’avoue avoir été particulièrement vicieux en ne choisissant que le riff de guitare électrique en extrait !

7) The World of Midnight - Black Lagoon : The Second Barrage Ep 15 ED / Minako Obata

Pourquoi : La berceuse en contraste qui vient clore l’arc des jumeaux psychopathes on-ne-sait-pas-trop-qui-est-la-fille-ou-le-garçon qui s’amusent d’un rien (quelques clous, un cadavre, et vous les occupez pour des heures). Je ne m’attendais pas à ce que cet extrait soit trouvé si facilement, mais c’est apparemment devenu un grand classique depuis le temps.

8) KI-ZU-NA ~Haruka Naru Mono e~ - 我が家のお稲荷さま (Wagaya no Oinari-sama) OP / Hitomi Yoshida

Pourquoi : Typiquement le genre de série irrémédiablement moyenne que je prends pourtant plaisir à suivre. La série ne se prend pas au sérieux, l’humour est honnête et spontané, et même si on tape plus dans le tranche de vie que la purification de Yokai à la Natsume Yūjinchō, l’intrigue pas originale pour un sou est suffisamment présente pour ajouter un grain d’action pas déplaisante aux épisodes. Le personnage central est encore une fois gâté niveau ambivalence identitaire, puisqu’il s’agit d’un Kitsune qui ne sait plus vraiment s’il est un homme ou une femme après ses millénaires d’existence (et niveau fétichisme des pieds devant la télé, on se rapproche bien d’un Kannagi). L’opening est un peu à cette image : rythmé mais absolument pas original et même assez grossier, il se laisse écouter machinalement.

9) Sora e - ロミオの青い空 (Romeo no Aoi Sora) OP / Hiroko Kasahara

Pourquoi : Parce que je trouve ce générique assez sublime ? En plus, la réponse était carrément dans l’extrait cette fois, c’était cadeau. Les Sekai Meisaku Gekijō, c’est fabuleux, alors maintenant arrêtez de lire ce billet et filez regarder Romeo no Aoi Sora ou plus récemment Porfy no Nagai Tabi, la série la plus injustement ignorée de tous les temps.

10) Lum no Love Song - うる星やつら (Urusei Yatsura) OP #1 / Hiroko Matsuya

Pourquoi : Celui-là venait de loin, mais trouvant le passage de l’extrait assez tordant (et diablement entêtant), je me devais de le placer dans ce Blindtest. Difficile de ne pas revoir les personnages et leur danse ridicule en écoutant la musique, Urusei Yatsura, c’est comme une pluie d’étoiles filantes, on ne comprend pas trop ce qui nous arrive, on sait juste que c’est bon et qu’on en redemande.

11) Jolly Jolly - Red Garden OP #1 / Jill-Decoy Association

Pourquoi : Parce que Red Garden est la preuve qu’on peur créer une série animée japonaise aux accents jazzy qui se déroule en plein coeur de New York (en imaginant que les personnages emploient l’anglais eu lieu du japonais). Le générique colle comme un gant à la série, élégant et ponctué d’éléments jazz, avec une esthétique tout en contrastes et silhouettes florales. Ne pensez pas pour autant que la série marche sur des talons hauts, il n’en est rien, l’intrigue macabre et la réalisation originale sont là pour porter l’intérêt de Red Garden au delà du palier de votre conscience. J’aime particulièrement le charadesign des protagonistes féminins, avec une préférence pour Kate et son chant blessé à demi-voix qui, s’il n’est pas techniquement parfait, est superbe, je le certifie (ou comment ressortir un vieux débat du fond des placards du web).

12) Inori no Kanata - Tales of Symphonia OVA ED #2 / Akiko Shikata

Pourquoi : L’un des morceaux qui vous a donné le plus de fil à retordre, et pour cause, j’ai pris bien soin de choisir un passage instrumental du morceau, uniquement saupoudré de choeurs. Mais pas n’importe-quels choeurs, les oreilles amatrices reconnaîtront la patte si particulière d’Akiko Shikata (l’opening mémorable d’Umineko, entre autres). Je vous ai donc proposé cet extrait simplement parce que j’aime particulièrement ce morceau de l’artiste, et qu’il illustre bien pourquoi Tales of Symphonia est un jeu misérable qui a fait l’objet d’une adaptation animée estropiée mais agréable à suivre.

13) Start Line - 涼風 (Suzuka) OP / COACH☆

Pourquoi : Parce que regarder l’opening de Suzuka à chaque début d’épisode, c’est comme replonger vingt ans en arrière et savourer toute la simplicité et le visuel kitchissime des séries des années 80, un hommage récent aux productions de toute une époque. Suzuka, c’est une romance toute simple, sous fond de sport et de dépassement de soi, Suzuka, c’est la simplicité touchante qu’il manque à un bon nombre de productions actuelles.

14) Juuni Genmukyoku - 十二国記 (Juuni Kokuki) OP / Ryo Kunihiko

Pourquoi : Parce que la série nous conte une belle épopée, et que son héroïne suit une évolution remarquable tout du long. Après une cinquantaine d’épisodes en compagnie du casting attachant de la série (Rakushun, mon ami !), difficile de ne pas en redemander, je fais partie de ces personnes qui prient pour une seconde saison chaque soir, avant de se coucher. Une piste vicieuse là aussi, puisque sans paroles, Ryo Kunihiko ayant signé une très belle bande originale à la fois épique et empreinte des mythes chinois qui sont à la source de Juuni Kokuki.

15) In this serenity - ゼノサーガ THE ANIMATION (Xenosaga the Animation) ED / Mayumi Gojo

Pourquoi : Parce que si l’adaptation souffre du syndrome classique je-suis-un-jeu-vidéo-qui-se-vent-bien-mais-par-pitié-ne-m’adaptez-pas-en-animé, et que le résultat est immanquablement insatisfaisant (même si on a déjà vu pire en terme d’adaptation bancale), le générique de fin porté par la charmante Mayumi Gojo est plutôt joli à écouter, rappelant ces musiques de crédits chantées en anglais à la fin de tout RPG à gros budget qui veut se la péter avec de l’anglais et vendre quelques copies outre-atlantique. Il est de notoriété publique que pour se remplir les poches avec la pire bouse, il suffit de coller un “The Animation” au bout d’une licence connue.

16) Katamichi Catchball - ぽてまよ (Potemayo) OP / MOSAIC.WAV

Pourquoi : Parce que Potemayo est une toute petite comédie fort sympathique qui met entre autres en scène une des perfect waifu les plus estimées de mon harem personnel, j’ai nommé la très maladroite Mikan Natsu (comment pourrais-je résister à un personnage dont le nom de famille est “été” ?), qui forme un duo d’élite avec Mika Inamori de Manabi Straight!. Sans vouloir bouleverser le genre et rappelant le sympathique Hanamaru Youchien, Potemayo se pare en plus d’une réalisation très honorable, d’une direction artistique exemplaire et d’un design à croquer. Pour résumer, un animé qui donne envie de faire exploser la courbe de natalité du pays. Et ça m’a aussi permis de caser un morceau un peu léger dans ce blindtest. Honi honi ~

17) Face of Fact ~ Resolution Ver. ~ - バルドフォース エグゼ レソリューション (BALDR FORCE EXE Resolution) OVA OP / Kotoko

Pourquoi : Parce que ce générique est un exemple en terme de réalisation et d’accord avec la musique, quand bien même la série d’OVA dont il est tiré est parfaitement dispensable.

18) Endless History (The Morning Glow) - イース (Ancient Books of Ys) OVA ED / Sound Team JDK & Shoko Mikami

Pourquoi : Parce que la première fois que j’ai entendu ce morceau, j’avais l’impression de le connaître de puis toujours, et que l’équipe de Sound Team JDK est décidément très douée avec les bandes originales de la série, même lorsque ça concerne une adaptation animée oh combien houleuse, énième victime du syndrome précédemment cité.

19) Under Star - はじめの一歩 (Hajime no Ippo) OP #1 / Shocking Lemon

Pourquoi : Parce que c’est le générique inoubliable d’une série interminable que vous dévorez pourtant en un rien de temps, pour la simple raison qu’il est extrêmement difficile de mettre fin au visionnage une fois que vous l’avez commencé. Hajime no Ippo a élevé le cliffhanger au rang de sport national, la série la plus addictive qu’il m’ait été donné de voir, tout simplement, alors que ça traite d’un sujet qui m’était totalement étranger et ne m’inspirait pas grand chose : la boxe. Le Rocky de l’animation japonaise, en bien mieux. Je le classe aux côtés de mes génériques les plus marquants, au côté de celui de Gokudo.

20) Yasashii Jikan no Naka de - イヴの時間 (Eve no Jikan) OVA ED / Rie Tanaka

Pourquoi : Le générique d’une série d’OVA peu connue mais bourrée de qualités traitant du rapport entre des humanoïdes utilitaires pas si froids et leurs propriétaires dans un futur d’anticipation proche où chaque individu aurait un androïde à son service pour les besoins quotidiens. Juste pour faire un clin d’oeil à l’oeuvre et attiser votre curiosité.

21) Idea - ノエイン もうひとりの君へ (Noein - Mou Hitori no Kimi e) OP / eufonius

Pourquoi : Là c’était cadeau, je vous offrais une réponse sur un plateau d’argent. Parce que Noein est une série qui vaut indéniablement le coup d’oeil, avec une direction artistique originale et une intrigue qui s’intéresse à la physique quantique et autres joyeusetés dimensionnelles sans perdre de vue son spectateur, et un générique d’ouverture mémorable signé eufonius.

22) Naraku no Hana - ひぐらしのなく頃に解 (Higurashi no Naku koro ni Kai) OP / Eiko Shimamiya

Pourquoi : Parce que si l’opening de la première saison s’intéressait à l’ambiance thriller horrifique de la série, ce second est davantage tourné vers l’émotion de ses personnages poussés malgré eux dans leurs retranchements psychotiques les plus incontrôlables, et que le générique met en avant le véritable personnage central de l’histoire, Rika, divers éléments qui pèsent lourd sur les glandes qui répandent des petits produits qui font du bien dans mon cerveau et font que j’aime ce générique, plus puissant que le précédent. Fini la violence gratuite, fini l’intrigue à tiroirs incompréhensible à grands coups de divinité locale sombre et OVNI, la seconde saison apporte une réponse définitive étonnamment précise aux évènements de la première saison et inaugure un vaste univers fictif. L’extrait était un peu vicieux mais facilement reconnaissable, surtout avec la seconde moitié qui reprend le thème de al première saison lorsqu’on l’inverse.

23) The Sore Feet Song - 蟲師 (Mushishi) OP / Ally Kerr

Pourquoi : Parce c’est visuellement et musicalement l’opening le plus reposant et rafraîchissant qu’il m’ait été donné d’entendre, mieux qu’une thalassothérapie complète. Des couleurs verdoyantes et des paroles qui murmurent comme une marche roborative au travers des bois, un voyage des sens simple mais vivifiant au service d’une série aux vertus guérissantes tout aussi vérifiables pour l’esprit.

24) Cat’s Eye - キャッツ・アイ (Cat’s Eye) OP / Anri

Pourquoi : Un gros clin d’oeil aux bonnes vieilles séries des années 80, dans leur version originale de préférence vu les dégâts provoqués par l’adaptation française (gérard minet, couteau de camembert, toussa, mais bon, ça passait en France au moins, c’est déjà ça, merci le Club Do’), là aussi c’était cadeau. Le piège était que si on reconnaît sans problème la version française du générique, c’est loin d’être le cas de la japonaise.

25) Yume no sekai e - 楽しいムーミン一家 (Tanoshii Moomin Ikka) OP #1 / Emiko Shiratori

Pourquoi : Parce que je trouve ce générique relativement superbe, surtout pour un dessin animé en apparence réservé aux enfants. En apparence, parce que dans son fond, l’oeuvre aborde des sujets très sérieux qui laissent tomber sur la série une atmosphère d’une profonde tristesse. Ce générique, avec sa voix chaleureuse, son côté résolument mélancolique et sa joie qui vient tout d’un coup dans un carrousel musical, est d’une rare beauté, c’est encore plus évident dans sa version longue. Difficile de détacher cette mélancolie de la totalité de la bande originale de la série, très aboutie.

26) Kōya Ruten - 幕末機関説 いろはにほへと (Bakumatsu Kikansetsu Irohanihoteto) OP / FictionJunction YUUKA

Pourquoi : Mise en scène, musique, inspirations, tout y est, l’opening que je considère le plus marquant de FictionJunction YUUKA et Yuki Kajiura. Il illustre une série complexe, trop complexe même, qui nous invite à suivre la progression d’une troupe de théâtre motivée par des objectifs bien précis dans l’Edo de l’ère Bakumatsu, et le chemin croisé d’un ronin à la recherche d’un artefact maléfique sous fond de conspiration politique, une série à appréhender avec soin sous peine de souffrir de très nets maux de tête ou d’une totale incompréhension des évènements à l’écran, à fuir à tout prix si vous recherchez de l’action de des combats de sabre. L’intrigue à tiroirs est omniprésente et d’une richesse impressionnante, au point que ça devient le plus gros défaut de la série. Vous avez évidemment noté que j’ai amputé l’extrait de sa partie vocale (la seconde partie provient de la version longue), mais rassurez-vous, je me suis repenti sur le grand autel sacré des compositeurs phare de l’animation japonaise pour demander à la déesse Kajiura de pardonner mon péché.

27) Koi Kaze - 恋風 (Koi Kaze) OP / éf

Pourquoi : Pour rendre hommage à la série, l’histoire d’un amour interdit entre un homme d’une trentaine d’années et sa jeune soeur de dix ans, ou comment transformer la stigmatisation de l’inceste en une histoire touchante bourrée de poésie. Une petite merveille qui prouve que l’amour n’a ni âge ni frontière, et qu’on ne peut que s’incliner et l’approuver lorsqu’il est mutuel. Plus qu’une série animée, une leçon de vie.

28) Love Tropicana Deluxe - ジャングルはいつもハレのちグゥ デラックス (Jungle wa Itsumo Hare nochi Guu Deluxe) OVA OP / Sister Mayo

Pourquoi : Parce que Hare+Guu reste ma comédie favorite, juste à côté de School Rumble, les deux seules séries qui ont poussé le vice jusqu’à provoquer des foux rires devant l’écran, et les repassages de scènes en boucle qui en découlent. D’excellents souvenir que j’ai largement retrouvés dans les OVA Deluxe, qui condensent les ingrédients de la série pour un résultat… explosif (la torture psychologique du pauvre Hare à son apogée), et un jeu de la référence poussé à son paroxysme.

29) Otome no Junjo - 夏のあらし!春夏冬中 (Natsu no Arashi! Akinai-chū) ED / Ai Nonaka, Kaori Nazuka, Ryoko Shiraishi & Yui Horie

Pourquoi : Parce que j’ai beaucoup apprécié Natsu no Arashi!, et que j’en aurais bien repris pour une troisième saison, il reste un brin de background à exploiter. J’ai aussi choisi cet extrait pour le côté chiptune, histoire de représenter un peu tous les styles dans le blindtest.

30) Falling Down - 東のエデン (Eden of The East) OP / Oasis

Pourquoi : Là aussi c’était gros comme une pastèque dans un verre d’eau, mais c’était surtout pour finir le blindtest en beauté, si je puis dire. Je trouve l’intervention de groupes occidentaux dans les productions japonaises très intéressante (malgré les problèmes de copyright), c’est le genre d’initiative que j’aimerais retrouver plus souvent, même avec des artistes moins connus. La générique bénéfice en plus d’un excellent montage et pose d’emblée une lourde ambiance sur la série, que cette dernière ne manque pas d’alléger de temps en temps.

Voilà qui conclut le premier tour de ce blindtest ! Les murs sont tâchés de sang, le public a préféré fuir le cataclysme, quelques malheureux sont tombés dans les trappes et croupiront à jamais dans les bas fonds du blog (là où j’entasse, entre autres, tous les cadavres de ceux qui me cherchent des poux), et moi je me retrouve à nettoyer tout ce bourbier. Pour les joyeux qualifiés au tour suivant, réjouissez-vous, vous pourrez profiter des services de mon régiment de waifu en plus d’être qualifiés au second tour ! Bon, elles sont un peu maladroites sur les bords, mais beaucoup aimeraient se faire casser les deux jambes pour récupérer en leur compagnie, non ? Ah, et je me dois de vous préciser que certaines ont des pulsions un peu yangire sur les bords, il se pourrait donc que vos jambes ne se brisent pas par pur produit du hasard. Vous êtes prévenus.

End

チビキャラ集合 (Chibichara Shūgō) by 長あに via Pixiv

Merci d’avoir joué !

Bon, maintenant c’est l’heure d’aller torturer ceux qui doivent me filer leurs réponses au second tour…


Gen'

Gen'

Abonnez-vous au Flux RSS pour suivre les prochains billets de cette catégorie.

Helia Helia ·  06 septembre 2010, 00:56

Tu ne l’as pas précisé sur ton article mais en écoutant les extraits je crois comprendre qu’il s’agit d’openings, d’endings de bgms comme de character-songs, c’est bien ça ? Quelle vilénie XD.Y a certains extraits tu t’es surpassé en sadisme quand même… ^^’

Mais je suis maso de toutes façons donc je vais tenter ma chance. Le truc c’est que je reconnais plus les artistes que les pistes, ce qui s’annonce laborieux…mais j’en ai reconnu quelques unes de suite donc je suis contente (la 14 est une preuve de bon goût, tu gagnes toute mon estime).

T’en proposes des lots dis donc, je suis épatée (même si perso le manga Mai Hime je l’ai lu, je comprend que tu veuilles t’en débarrasser…).

Quand je me réveille demain je m’y mets sérieusement, ça m’occupera entre mes envois de mails aux annonces de logements et mes temps de pause stressage….en fait ça tombe pile au bon moment =O.

locogitatio locogitatio ·  06 septembre 2010, 01:02

Tu sors de ta période d’hibernation, bien, bien.

Sinon l’idée du blind test, c’est intéressant je vais tenter de participer même si je sens qu’on a pas les même gout en matière d’ost et que finalement ça sera une participation pour le principe sans espérer renvoyer un mail avec 100 % des réponses ^^

“Le souci avec les blogs, c’est qu’on n’a absolument aucune garantie, ni d’être lu, ni de pouvoir lire.”

Oui c’est mieux comme ça, parce que je peux te dire avec un certain recul que la course au traffic c’est une mauvaise chose car ça attire toujours des gens qui ne font pas de bon lecteurs/commentateurs (je reste vague par flemme de détailler). Tandis que quand tu gagnes du lectorat à la force de ton “travail” ça permet d’avoir des gens qui aiment tes textes, parfois les discutent et y postent un point de vue différent, tout ça dans une bonne ambiance. Après je dis pas tu peux utiliser certains outils comme twitter qui reste très pratique et facile d’accès, une sorte d’agrégateur personnel, bien que sama/aggregamer ou Feu blogchan, ne déméritent pas, loin de là.

Gen' Gen' ·  06 septembre 2010, 01:27

Helia > Je n’ai pas poussé le vice au point de prendre des bgms, et j’ai tout de même pas mal retenu mes penchants vicieux (j’en était presque à retirer toutes les paroles audibles au départ). Pour le reste, je préfère contempler votre souffrance et n’apporter aucune précision (*imaginer le masque de Tengu de Miya dans Sekirei plâner au dessus de ma tête*). Un blindtest 100% OST d’animés ou jeux-vidéos, j’y ai pensé mais ça viendra sans doute plus tard :)

Et au plaisir de te rendre service o/

loco > En fait, je suis un anti-ours, moi j’entre en hibernation l’été et par temps de très forte chaleur (au dessus de 25°C donc), tandis que je me roule dans la neige tout nu en hiver.

Je comprends bien ce que tu veux dire, et j’ai la certitude que moins on est de fous, plus on peu discuter dans le calme et la bonne humeur, au contraire de l’expression consacrée (celui qui a affirmé ça n’a jamais entendu parler des mouvements de foule meurtriers).

Twitter, je vois surtout ça comme un moyen de garder le contact entre blogueurs et lecteurs sans avoir la contrainte de se croiser au même moment. Le but n’a jamais été d’attirer la foule affamée, mais simplement de ne pas avoir à passer par un billet lorsqu’un veut dire quelque chose qui ne mérite pas quelque chose de développé. Du micro-blogging comme complément quoi.

FFenril FFenril ·  06 septembre 2010, 02:16

Wouhla, de quoi faire perdre toute confiance à toute personne qui croit pouvoir gagner des blind tests facilement ça, sans tricher j’en ai royalement 8 sur les 30… Fioulala o/

Si j’ai du temps à perdre j’irai googler ce qui reste, j’aimerais bien le manga Mai-HiME pour me rappeler de mes erreurs de jeunesse o/ (… Tiens la huitième couleur… Je crois que je dois avoir ça paumé quelque part, qu’en ai-je fait…)

Amo Amo ·  06 septembre 2010, 02:47

C’est effectivement surviolent ! J’en ai juste cinq et uniquement dans les dix dernières…Ca se gagne effectivement au mérite. Je réecouterais ça à tête reposée mais je crains que ça n’améliore pas plus :(.

Gen' Gen' ·  06 septembre 2010, 10:57

Mince, moi qui pensais presque avoir été trop gentil. Je crois avoir un très net aperçu des extraits les plus problématiques :’)

FFenril > Perdre un Terry Pratchett, sacrilège !

Aer Aer ·  06 septembre 2010, 16:27

La preuve est faite, on ne regarde vraiment pas les mêmes séries, vu que je n’ai qu’une seule bonne réponse (et encore, j’hésite sur la série).

Gen' Gen' ·  06 septembre 2010, 18:17

Aer > Ça ne veut pas dire grand chose, j’ai surtout essayé de sélectionner des extraits peu connus à quelques exceptions près, et il y a même quelques séries que je n’ai pas regardées dans le lot. Si j’avais fait une sélection de morceaux connus, l’exercice aurait été beaucoup moins intéressant. Et mine de rien, un Blindtest ça permet de faire de jolies découvertes.

FFenril FFenril ·  07 septembre 2010, 01:15

Bon ben justement j’ai retrouvé le Terry Pratchet aujourd’hui o/

locogitatio locogitatio ·  07 septembre 2010, 18:24

Bon voilà, j’ai écouté et c’est pas que c’est difficile mais simplement quand on connait pas on ne peux pas faire de miracle…..et j’ai pas franchement envie de passer mon temps à chercher comme un forcené (de toute façon je vois pas comment google ou autre pourrait m’aider), donc je participe pas surtout pour un score aussi ridicule ( 3/30 environ) ^^

La bon coté c’est que j’aimerais bien connaitre certaines des musiques, j’attends les résultats avec impatience ^^

Faust Faust ·  07 septembre 2010, 19:34

Je te rassure, j’ai pas eu de problèmes au niveau de la différence de son entre les morceaux.
Par contre, j’en ai pas reconnu un seul… :’(

Gen' Gen' ·  08 septembre 2010, 12:05

locogitatio > Bah c’est un blindtest, c’est un peu de là que vient la “difficulté” à la base.

Mais rien ne vous empêche de participer, même avec de mauvais scores, c’est plus sympa si tout le monde s’y met… Je vais devoir vous promettre des lots de compensation alléchants pour récompenser votre effort ? Une carte postale, ça vous va ? :’(

Aozora Aozora ·  08 septembre 2010, 14:13

Contrairement à celui d’Hélia, je sens que je vais faire pâle figure sur le tiens :(

Sinon, cela fait plaisir de te lire à nouveau^^

locogitatio locogitatio ·  08 septembre 2010, 16:46

Gen => je joue pas pour de soi disant récompenses, c’est un peu insultant que tu penses ça, je comprends ton mécontentement mais l’aurais aussi fallu que tu évites de publier les résultats au coup par coup, ça découragerais moins à vrai dire.

Après un blind test de cette façon c’est comme si il était IRL ( ce qui est plus sympa quand même, pour en avoir fait un mini avec des potes je sais de quoi je parle) à savoir : tu passes la chanson et tu n’as qu’une possibilité de trouver ou pas, sans chercher sur le net ou ailleurs. C’est là où sa prend tout son sens, après ce n’est que mon avis.

Bon puisque tu cherches la merde, je te l’envoie ce mail, qui sait j’aurais peut être la chance de gagner le 1er prix mais du plus mauvais résultat ^^

Gen' Gen' ·  08 septembre 2010, 18:02

locogitatio > Tu fais trop chauffer tes méninges mon loco, un blindtest, c’est un jeu, il n’y a ni insulte ni attrait de la récompense à voir derrière tout ça. On se plante, on réussi, au final on s’en fout du moment qu’on a participé, c’est dans cet esprit de convivialité que je l’organise ! :)

locogitatio locogitatio ·  08 septembre 2010, 18:19

En attendant je mène la danse dans ma catégorie :cool:

Qui osera faire mieux ?

FFenril FFenril ·  08 septembre 2010, 23:41

Ah, tu as percé ma stratégie à jour ? Allez, fini la procrastination, on bosse sur le prochain blindtest :D

vinhnyu vinhnyu ·  18 septembre 2010, 12:01

Est-il possible de connaître les chansons où j’ai faux stp? Merci.

Gen' Gen' ·  18 septembre 2010, 14:17

Je t’enverrai ça lundi, je passe juste en coup de vent ce week-end. Mais ça fait aussi partie du jeu de ne pas savoir exactement où on se plante, je ne détaillerai pas toutes tes réponses :)

Les commentaires sur ce blog utilisent l'affichage Gravatar, enregistrez votre mail en quelques clics pour lier automatiquement votre adresse mail à un avatar de votre choix sur tous les sites compatibles. Cliquez ici pour en savoir plus.



Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Notice: Undefined index: c_question_hash in /var/www/gen/www.genstream.fr/all-blogs/plugins/accessibleCaptcha/class.dc.filter.accessible.captcha.php on line 55 Notice: Undefined index: c_answer in /var/www/gen/www.genstream.fr/all-blogs/plugins/accessibleCaptcha/class.dc.filter.accessible.captcha.php on line 61


Voir Également

Blindtest of the Death, Second tour

性能テスト (Sound Test) by カゲトモミドリ via Pixiv -Devil ver.- Je crois que je deviens fou. Réécoutez le même...

Lire la suite


top