Gen's Stream

Forêt Primordiale v.4.4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - 2011

La Colline aux Coquelicots, une romance façon Ghibli

Kokuriko
(Les deux premières parties sont safe, mais n’allez pas plus loin si vous n’avez pas vu le film) J’arrive après la bataille, vous entendrez surtout parler des Enfants Loups de Mamoru Hosoda dans les jours à venir, mais peu importe. Il a fallu quelques temps pour que je voie La Colline aux Coquelicots (コクリコ坂から, Kokuriko zaka kara), dernière production Ghibli en date sortie en janvier dans nos salles obscures. Je m’étais préparé à l’exercice puisque j’avais même acheté le manga d’origine pour m’essayer à une comparaison, et finalement je n’ai pas été disponible pour aller voir le film au...

Lire la suite


Le petit top 10 des curiosités, édition 2011

2012
縁起担ぎ par burari via Pixiv. On démarre la nouvelle année par ce qui va devenir une habitude annuelle, après mon petit top des curiosités 2010, nouveau récapitulatif des découvertes qui ont ponctué mon année passée, pas forcément populaires ou parfaites, mais qui ont su me convaincre, me toucher ou même me décevoir, ces petits bouts de rien du tout qui rendent l’animation japonaise attachante et me poussent envers et contre tout à m’intéresser à la production du moment au fil des années. La sélection fut large pour cette édition, vu que je me suis aussi beaucoup penché sur des productions plus...

Lire la suite


Chihayafuru et l'étincelle d'un regard

Chihayafuru
Les séries que je suis chaque semaine se font rares, surtout parce qu’une quantité astronomique de séries terminées m’attendent à bras ouverts. Ces derniers mois, aux côté de Mawaru Penguindrum que j’ai abordée juste avant, une autre série toujours en cours a captivé mon attention et m’offre de bons moments semaine après semaine : une petit histoire qi parle de jeu de cartes et d’accomplissement de soi, Chihayafuru. Sirius en a déjà parlé de son côté, avec cette démarche intéressante de s’intéresser à une facette de la série au fil de sa diffusion plutôt que de l’aborder dans son ensemble,...

Lire la suite


Mawaru Penguindrum : Tourne, manège...

Mawaru Penguindrum
“Un univers est gouverné par des règles qui lui sont propres et répondent sans distinction à ses besoins”, nous souffle un drôle de fantôme aux cheveux roses au début du dernier épisode de Mawaru Penguindrum. Une phrase qui n’a pas cessé de me venir en tête tout au long des vingt-trois précédents épisodes de la série, et qui sonne comme un pied de nez à l’excentricité débordante de l’oeuvre de Kunihiko Ikuhara pendant ces quelques secondes où l’auteur perce le quatrième mur. Et si le regard étrangement impassible de Sanetoshi était celui d’Ikuhara, qui pose ses yeux au delà de l’écran pour...

Lire la suite


L'anthologie musicale dans Xenoblade Chronicles

Xenoblade
白くてきれいな par kura via Pixiv. Eh non, je n’ai pas fini de tergiverser à propos de Xenoblade. Il y a un second aspect du jeu que je tenais à aborder sur ce blog : la bande originale. Le nombre de pistes qui contient le jeu est assez impressionnant, si important qu’il est assez difficile d’en déceler les perles au premier coup d’oreille, et même dans le contexte du jeu on peut facilement passer à côté de morceaux très plaisants qui ne sont utilisés que pendant de brève cinématiques (je pense notamment au morceau “Grandeur” que je vous ai proposé à l’écoute sur ces pages il y a peu, qui commence...

Lire la suite


Ludum Dare 22ème Edition : Ma sélection

Ludum Dare
Bonus de cette édition : un chat inclus dans votre production = un vote offert ! Ludum Dare, c’est un concours organisé plusieurs fois par ans depuis près de dix ans qui a pour but de promouvoir la création de jeux vidéos originaux indépendants. Pour ce faire, une idée simple : proposer à qui veut de développer un jeu sur un week-end, soit 48 heures chronométrées, tout en enregistrant le développement pour faire preuve de bonne foi. Pour éviter le concours de popularité, le vainqueur est uniquement déterminé par les votes des participants eux-mêmes, soit toute personne ayant produit un jeu...

Lire la suite


Xenoblade Chronicles - L'évocation sensible dans le macrocosme

Xenoblade
Macrocosme : “L’univers considéré dans ses parties constitutives en tant qu’il est mis en correspondance, terme à terme, avec chacune des parties du corps humain représentant un univers en réduction (d’apr. Lal. 1968).” Si vous ne connaissez pas le jeu, considérez ça comme une invitation, un aperçu subjectif pour vous poussez à en voir plus. Au gré de mes traversées des décors titanesques de Xenoblade, et en particulier des paysages variés juchés sur le corps de Bionis, je ne peux pas m’empêcher d’être subjugué par leur beauté. Je n’ai pas peur de le dire : Xenoblade m’offre quelques-uns des...

Lire la suite


Réglons nos comptes avec : Blood-C

bloodc
Ce billet était à la base un tweet qui devait résumer mes impressions sur la série après un petit marathon de rattrapage, à raison d’un peu de moins de deux heures et demi par jour à manger de la megane et de la couette depuis hier. 140 caractères n’ont pas suffi, et à partir du moment où on dépasse 10 tweets d’affilée il vaut mieux se faire à l’idée qu’on n’utilise pas la plateforme de la manière la plus appropriée qui soit. Surtout quand un a un blog où débiter tout ça librement. Parlons donc du sujet qui fâche : Blood-C. Attention, ça va spoiler sévère. Je ne vais pas tourner autour du...

Lire la suite


Limbo : Un poème à couteaux tirés

Limbo 1
Kitsuntsun en parlait avec des mots très justes chez elle, si bien que je me demandais si ça valait le coup d’écrire aussi un billet sur ce petit jeu indé qui laisse difficilement indifférent. Mais après tout, pourquoi pas, on ne vante jamais trop les mérites des productions qu’on apprécie, non ? D’autant plus lorsque ces dernières nous offrent une expérience si singulière. Au delà de son atmosphère très sombre, c’est une vraie petite leçon de game design que nous offrent les petits gars de chez Playdead. Sa sortie récente sur le PSN et Steam est l’occasion d’un retour sur une fable...

Lire la suite


Un générique à la loupe #2 : Ikoku Meiro no Croisée

En attendant de lancer la nouvelle version du blog (je dois virer tous les tags des billets à la main pour que ça ne plante pas au moindre clic, joie), continuons nos pérégrinations sur les génériques de la saison. 異国迷路のクロワーゼ (Ikoku Meiro no Croisée) by Firo@DEEN Love via Pixiv. Le blond aux yeux bleus/verts, c’est peut-être le cliché de l’étranger lambda en vogue au Japon, histoire qu’on comprenne bien qu’on est d’ailleurs, mais un français typique c’est plus gaulois et mal rasé que blond aux yeux bleus, chers réalisateurs. Cette fois on va un peu faire les touristes en se replongeant dans...

Lire la suite