Gen's Stream

Forêt Primordiale v.4.4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Yoko Kanno

Tenkū no Escaflowne Soundtrack (Volume 3/3)

Anime DVD Cover
Vous ne l’attendiez plus (pas ?), voilà la troisième et dernière partie de cette petite rétrospective de la bande originale de Tenkū no Escaflowne. Après deux premiers CD très différents qui se complètent à loisir, une Yoko Kanno à la composition romanesque et un Hajime Mizoguchi au sommet de sa forme armé de ses très caractéristiques violoncelles et contrebasses (piqûres de rappel ici et là), il est temps de clore ce survol de l’univers musical de la série animée avec un troisième volume qui devrait réconcilier les tendances antithétiques des deux premiers… ou pas. Après avoir filé au travers d’un ciel aux faux airs de Paradis, et voyagé à la rencontre des diverses cultures telluriques de la civilisation humaine, nos deux compositeurs aguerris tenteront-ils de concilier l’émotion humaine et le mysticisme sacré (et leurs compositions antagoniques) ? Voir sur Vemall.jp Source : Série animée (1996) Editeur : Victor Intertainment Compositeur(s) : Yoko Kanno, Hajime Mizoguchi Répartition : 3x1 Disque, 48 pistes Durée totale : 2 heures 43 min 3 sec Date de première édition : 24/07/1996

Lire la suite


Tenkū no Escaflowne Soundtrack (Volume 2/3)

Anime DVD Cover
Edit : Grosse correction, je me demande encore comment j’ai pu ne pas voir de pareilles bourdes. Suite de la review consacrée à la bande originale de la série Tenkū no Escaflowne (Vision d’Escaflowne chez nous). On avait vu dans le billet consacré au premier CD une introduction très efficace suivie de thèmes religieux récurrents, avec un Hajime Mizoguchi qui se faisait très discret et préférait laisser place au lyrisme de Yoko Kanno. Dans ce second volume de l’OST, il a enfin le champ libre et nous offre une palette de morceaux moins marquants, mais beaucoup plus variés et sombres, à l’instar...

Lire la suite


Tenkū no Escaflowne Soundtrack (Volume 1/3)

The Distress of Suzumiya Haruhi
Note : Par souci de lisibilité, la critique sera divisée en trois billets, histoire d’éviter un billet interminable comme un certain article sur la mythologie scandinave difficilement lisible d’une traite… Les critiques d’OST, c’est mon petit plaisir égoïste, le truc qui m’emplira toujours de plein de choses même si personne ne les lit. Je ne vais pas vous (me ?) refaire le paragraphe un peu pathos sur l’importance de la musique dans une œuvre, mais voilà, pour moi c’est indissociable, et tous mes grands souvenirs sont plus ou moins liés à un thème particulier. Tenkū no Escaflowne (qui se...

Lire la suite